21 octobre 2017

Du nouveau sur les quais de Ouistreham


«50 migrants installés, ce n’est plus possible» dit R. Bail
Installés ? Non ! Dans le dénuement, oui ! Dans la précarité souvent insoutenable, oui ! Tous nous aimerions que notre tranquillité soit préservée, que le spectacle de ces jeunes hommes qui n’ont qu’un but, passer à tout prix en Grande-Bretagne, ne se déroule pas sous nos yeux ! Mais la réalité est là, inhumaine, indigne. Elle sera d'ailleurs de plus en plus inhumaine avec l'hiver, le froid, la pluie... Alors nous réagissons comme nous pouvons : sur la commune certains sont dans l'indifférence, d'autres dans le rejet, d’autres encore dans l'empathie et l'entraide. Romain Bail lui a fait des choix qu'il exprime partout y compris dans la presse britannique (http://www.portsmouth.co.uk/news/defence/french-mayor-i-m-ensuring-migrants-have-no-access-to-food-1-7530515). Des sites locaux ouvertement racistes commencent à fleurir sur la toile, des menaces de milice... Pendant ce temps des habitants se lancent dans une démarche humanitaire. Ce n’est pas à nous de dicter la conduite de qui que ce soit. Choisissez votre combat. Nous prenons aujourd’hui le parti de vous dire qui sont ces migrants et pourquoi ils sont là  

   
  Messieurs Bail et Hitier annonçant la pseudo agression d'une fillette !

La majorité vient du Soudan

 

S’ils ont quitté le Soudan, c’est pour fuir la crise au Darfour. Le conflit armé qui touche depuis 2003 cette région du Darfour située dans l’ouest du Soudan, a des origines anciennes. Tribus « arabes » et tribus « noires africaines » non arabophones s'opposent. Cette crise, qui a fait plusieurs dizaines de milliers de morts et transformé au moins un million de personnes en réfugiés, intervient dans une région marginalisée aux plans politique et économique. Ce sont les migrants les plus nombreux à Ouistreham actuellement.
Ceux qui viennent d’Érythrée, s'évadent de la dictature sanglante d’Issayas Afeworki. Ce sont en majorité des jeunes qui fuient un service militaire à vie dans des conditions absolument terribles. Dans l’actualité, on parle peu de ce pays très pauvre. Il est dirigé depuis plus de 20 ans par un dictateur. Les habitants n’ont aucune liberté et vivent la peur au ventre. Beaucoup sont envoyés en prison du jour au lendemain. Plus de 360 000 Erythréens ont réussi à fuir leur pays mais c’est très dangereux : la police a pour mission de tuer ceux qui partent et de punir leurs familles.
Quelques Afghans sur Ouistreham fuient les talibans. En effet l’Afghanistan a déjà connu plusieurs guerres. Aujourd’hui, ce pays est attaqué par les talibans, religieux dangereux qui vivent dans le pays et veulent prendre le pouvoir. Beaucoup d’habitants se font blesser ou tuer. Ils sont 2,6 millions à avoir quitté leur pays.


Un point commun pour tous ces réfugiés 


Ces réfugiés, qui séjournent actuellement sur notre commune où des ferries partent quotidiennement vers Portsmouth, ont des points communs : 
  • Ils cherchent à rejoindre l’Angleterre, parce qu’ils parlent anglais et qu’un certain nombre de leurs compatriotes y ont déjà trouvé refuge. Ils ne veulent pas s'établir en France. 
  • Pour cela ils prennent des risques insensés en montant dans les véhicules, escaladant les grillages. Nombreux sont ceux qui souffrent de blessures, aux mains, aux pieds. Ils ont souvent besoin de soins médicaux. Ils ont été exposés à d’innombrables épreuves au cours d'un périple de plusieurs milliers de km.
  • Ils souffrent du climat, de leurs conditions de vie, d'un dénuement total. Ils sont déconnectés de leurs repères, de leur organisation sociale, de leurs valeurs... Certains ont aussi subi des violences physiques, des emprisonnements en Libye en particulier. 
  • Dans 70 % des cas selon l’OFPRA (Office français de protection des réfugiés et des apatrides), les migrants ne fuient pas la pauvreté, mais la guerre ou la dictature.   



A lire ou relire  
https://www.ouest-france.fr/normandie/ouistreham-14150/ouistreham-50-migrants-installes-ce-n-est-plus-possible-5243606
http://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/calvados/caen-mer/ouistreham/apres-polemique-lancee-maire-collectif-vient-aide-aux-migrants-ouistreham-1329879.html

http://www.liberation.fr/societe/2017/10/06/les-migrants-plus-visibles-depuis-quelques-mois-a-ouistreham_1601327
http://m.rtl.be/info/959413