22 décembre 2016

Joyeux Noël



Chères lectrices, chers lecteurs,

L'équipe de rédaction du Petit Bédouin vous souhaite de bonnes et joyeuses fêtes de fin d'année.

Nous profitons de cette occasion pour vous remercier de votre intérêt grandissant et de votre fidélité pour notre blog. 

C'est avec plaisir que nous nous retrouverons en janvier 2017 avec de nouvelles révélations sur la gestion particulière de notre chère et adorée commune.

Avant que le Père Noël ne prenne sa hotte et débute son long périple en espérant qu'il garera correctement son traîneau dans les rues de Ouistreham, nous nous permettons de vous offrir une petite balade musicale !!! Joyeux Noël à toutes et à tous !!! 

L'équipe de rédaction du Petit Bédouin.



20 décembre 2016

4 - Parkings payants : le fiasco


L'explosion du nombre de PV (4)



Le succès des parkings payants repose sur un point très particulier à  Ouistreham : le nombre de PV induits ! Le bilan économique de ces aires payantes étant déficitaire le maire de notre station vise donc des rentrées substantielles avec les amendes infligées pour stationnement irrégulier ou gênant.

Vive les PV"e" !


Notre commune a équipé très vite la police municipale de boitiers permettant de dresser des procès-verbaux électroniques. Ces derniers sont des procès-verbaux (PV e pour les intimes!) réalisés sous forme numérique et traités par le Centre national de traitement de Rennes ; ils donnent lieu à l'expédition d'avis de contravention au domicile du contrevenant. On trouvera toutes les informations sur ce système sur liste "antai" à l'adresse suivante : https://www.antai.gouv.fr/fr/RubriquePage/259/leproces-verbalelectronique

Les Ouistrehamais n'ayant jamais eu de PV dans notre ville ne sont pas légion. Ce sont  uniquement ceux qui n'ont pas de voiture et le maire lui-même ! Quelques maires adjoints aussi, me dit mon collègue, mais c'est une langue de vipère !



Une explosion de PV à Ouistreham !


On serait passés à Ouistreham de 29 629 € d'amendes en 2015 (chiffre officiel reçu par la mairie sur le compte 1342) à 144 000 € en 2016, donc l'année de la mise en place des stationnements payants. Près de 5 fois plus d'amendes en un an !

Au niveau national le montant des amendes est passé à 17 € le 1er août 2011, alors qu'il était resté à 11 € depuis 1986. A ce tarif c'est donc 8 871 personnes qui ont été verbalisées sur l'année si le chiffre annoncé en conseil municipal, 144 000€, est confirmé (144 000€ / 17€ = 8 871) ! Cependant certains PV "pour stationnement gênant" ont atteint 135 €, ce qui diminue certes le nombre de mécontents mais ces "verbalisés massivement" n'ont certainement plus envie de venir à Ouistreham pour y faire leurs courses !

La commune, on le voit, est en recherche effrénée de nouvelles recettes. Ce qui explique que la main soit souvent lourde avec des amendes à 135 €. Une de nos amies a eu par exemple une amende de 17 € pour avoir stationné en face de chez elle sur une place non matérialisée et une autre fois 135 € pour la même raison ! Ce n'est quand même pas parce qu'elle est membre des Amis du Petit Bédouin ! Nous avons bien sûr les justificatifs de ce que nous avançons ! On ne peut pas croire, comme on le susurre en ville, que la police ait sa petite liste de personnes à verbaliser prioritairement. Non, impossible ... on est en démocratie aussi à Ouistreham ! Monsieur Jammet vous n'auriez jamais donné de telles consignes n'est-ce pas ?  

Rappelons la norme pour mieux se défendre : une infraction au stationnement payant entraine une amende à 17 € et pour un stationnement gênant, une amende de 35 à 135 € suivant les infractions. Par exemple occuper les places réservées aux handicapés ou au transport de fonds...


Où va l'argent des contraventions ?

Temps de stationnement dépassé parce que le médecin a pris du retard ou pénurie momentanée de pièces de monnaie et voilà ... un PV ! C'est le moment de se poser la question : où va mon argent ? Cette question est d'autant plus d'actualité qu'il y a contradiction entre les affirmations du maire en conseil municipal du 12 décembre et les écrits de son service de com sous les traits de Monsieur Pellerin dans sa feuille qui ambitionne de rétablir la vérité. Romain Bail prétend que la ville percevra l'ensemble de la recette des PV et M. Pellerin allègue, lui, que c'est le conseil départemental qui en recevra le montant car la ville a moins de 10 000 habitants (cf. dernier paragraphe du document ci-joint)



Le fruit des PV de stationnement va d'abord au Trésor public ce qui représente plus de 200 millions d'euros par an à l'échelle nationale. Le Code général des collectivités territoriales indique que « l'État, quel que soit le service verbalisateur (police municipale, police nationale, gendarmerie nationale), rétrocède aux communes de plus de 10 000 habitants le produit effectivement recouvré des amendes de police relative à la circulation routière dressées sur leur territoire ». La répartition est alors proportionnelle au nombre de contraventions dressées l'année précédente. 


Pour les communes et groupements de communes de moins de 10 000 habitants, c'est le conseil départemental qui se charge de partager l'argent sur la base de projets et de besoins routiers identifiésEn effet l'article L 2334 du CGCT distingue les communes et groupements de plus de 10 000 habitants de ceux de moins de 10 000 habitants (comme le dit M. Pellerin dans sa feuille "L'avenir ensemble" !).


Alors pourquoi Ouistreham a t-elle reçu 29 629 € correspondant au montant des amendes de 2015 comme l'a dit le maire en conseil municipal ? Eh bien chers lecteurs parce que la commune de Ouistreham a été classée avec les communes de plus de 10 000 habitants sous l'ère Ledran car c'est une commune touristique qui voit sa population beaucoup augmenter en été ! Eh oui M. Pellerin n'a pas assez travaillé ! Il n'a pas été jusqu'au bout ! Il avait pourtant plusieurs mois entre ses deux documents pour écrire quelques lignes ! La communication entre le maire et son fan club est insuffisante !

Un situation instable   



Le passage en communauté urbaine de Caen la mer au 1er janvier prochain pourrait certainement modifier ce schéma puisque les compétences transports, plan de circulation, voiries,  parc de stationnement ... ne seront plus dévolus à la commune de Ouistreham. Qui recevra donc les sommes obtenues par les PV, la commune au titre des pouvoirs de police du maire ou bien la communauté urbaine Caen la mer au titre des compétences transférées ? Eh, M. Pellerin qu'en pensez-vous ? Dur de s'improviser rédacteur !

Voici la réponse apportée par Caen la mer à cette question : 
"A partir de 2018 la CU (communauté urbaine) percevra directement les amendes de police relatives à la circulation routière dressées sur son territoire en lieu et place des communes membres. En 2017 les communes membres de la CU continueront à percevoir le produit". (Source : Séminaire des maires du 28 septembre 2016 au sein de Caen la mer) 

Il faut aussi rappeler que les sommes récupérées par les PV doivent être impérativement utilisées au financement des opérations d'amélioration des transports en commun et de la circulation routière (voir article R 2334-12 du CGCT). Les 29 629 € récupérés en 2016 (sur les PV 2015) doivent donc être utilisés à cet effet. Il faudra bien observer les comptes établis par Bobby ! C'est le moment de commencer le "Grand chantier de petits travaux" promis par le maire pendant sa campagne électorale !
Il faut également savoir qu'au 1er janvier 2018 la dépénalisation des amendes devrait intervenir assortie d'un tarif forfait post stationnement. Les amendes deviendront des recettes perçues et recouvrées par les collectivités territoriales. De nombreuses questions ne sont pas encore tranchées à notre connaissance. Ce domaine est en pleine mutation et il est difficile de connaître toutes les évolutions prochaines.
 


En tout état de cause Ouistreham percevra le montant des amendes en 2017. Il faut donc être très prudent pour éviter les PV dont l'augmentation sera sans doute encore plus drastique qu'en 2016 compte-tenu des finances de la ville liées aux dépenses inconsidérées de Romain Bail. Beaucoup d'habitants ont fait un choix ... faire leurs courses hors Ouistreham car le racket est devenu intolérable (parkings payants, PV, augmentation souvent massive de la taxe d'habitation! Le responsable en est le maire et ses conseillers de la majorité !  Ne vous laissez pas faire ! 

 

Pour en savoir plus

18 décembre 2016

3 - Parkings payants : le fiasco

Les parkings payants : la renégociation (3)



Romain Bail a signé un avenant au contrat de DSP (Délégation de Service Public) qui lie la ville à la société Indigo pour le stationnement payant. A la signature du contrat il avait été convenu qu’après la première année de fonctionnement des zones payantes mises en place par cette société du groupe Vinci, des ajustements seraient effectués au vu du premier bilan. Quel bilan ! Relisez nos articles précédents ! 

Les parties de la renégociation avec Indigo

  •  La place Alfred Thomas

Le périmètre du stationnement payant reste inchangé apparemment... mais "le parc à enclos fermé sera transformé en surface de voirie" (Cf. conseil municipal du 12 décembre 2016). En langage courant cela signifie que  la place Alfred Thomas devient un stationnement payant sans barrière et avec les mêmes horodateurs que sur tout le front de mer et au port. 

La raison officielle est la suivante :  "...il est constaté que le parc fermé, pourtant plus confortable que le système d’horodateurs car au paiement ajusté en fonction de la durée de parcage, fait l’objet d’un rejet qui se traduit par le débordement des véhicules dans les rues adjacentes, créant ainsi un problème de stationnement anarchique". "Fait l'objet d'un rejet" ! Hourra ! C'est écrit ! Indigo et la mairie reconnaissent chers Ouistrehamais que votre action de boycott porte ses fruits ! Votre mécontentement a été entendu, pas pris en considération... mais entendu ! 

Nous avons une autre interprétation de ce changement pour la place Alfred Thomas : Caen la mer récupère au 1er Janvier 2017 la gestion de tous les parkings fermés de l'agglomération. Celui de Ouistreham est un modèle dans son genre ! Sur 200 places le taux d'occupation a été de 26 transactions par jour en avril et en septembre, 31 en juin (on ignore la durée moyenne des transactions) ! Seuls les mois de juillet et août ont accueilli un peu plus de mondeLes barrières ont été plusieurs fois arrachées nous a-t-on signalé. On peut comprendre que le service de Caen la mer n'ait pas envie de s'occuper de ce désastre !

Chiffres fournis par Indigo
  
  • Désormais  deux zones  « FRONT DE MER » et « PORT »

Le périmètre de stationnement payant est désormais réparti en deux zones intitulées respectivement « FRONT DE MER » et « PORT ». Romain Bail pense ainsi faciliter  la gestion administrative, (et pour une fois c'est vrai) car le recours à l’adressage des riverains sur leur badge est ainsi éliminé. Nombreuses ont été les plaintes des riverains qui considéraient, à juste titre, que c'était une atteinte à leur vie privée de mettre, au vu et au su de tous, nom et adresse sur le parebrise de leur voiture ! L'action de ces riverains auprès de la CNIL a donc eu des effets positifs !

(http://www.ouest-france.fr/normandie/ouistreham-14150/stationnement-cest-une-atteinte-la-vie-privee-4138224 )
  •  Un stationnement pour les bus


Un endroit dédié au stationnement payant des bus, au plus près de la plage, du casino et des commerces attenants, a été décidé en l’occurrence sur la place Alfred THOMAS. La mairie a fini par admettre que la circulation anarchique des bus, qui n'avaient plus de places dédiées, était un vrai problème.    


  • OCEAN, association prise en considération 

Un périmètre payant va désormais être dédié gratuitement aux adhérents de OCEAN. Il s'agit de la contre-allée, située en front de mer entre la rue de Fontenelle et la limite territoriale de Colleville-Montgomery, pour y réserver le stationnement des clients des activités nautiques de l’association OCEAN.




Nous nous en réjouissons car l'association est intercommunale. Elle est née du regroupement de l’école de voile et de char à voile de Ouistreham (ancienne SRCO) et de l’école de voile de Colleville-Montgomery (WIND14) sous l’impulsion des deux municipalités en 2013 et des membres des deux associations. Certains sites d'activité de OCEAN étaient donc adossés à des parkings payants et d'autres sites s'appuyaient sur des zones  gratuites.  

 Zone réservée aux membres d'OCEAN

Néanmoins comment privatiser une partie de l'espace public au profit d'une association et pas de toutes les associations comme les boulistes et toutes les autres ?

 Les termes financiers de la renégociation


  • Coût de la transformation de la Place Alfred Thomas 

Indigo ne perd jamais la face et lorsque Romain Bail décide que "le parc à enclos fermé sera transformé en surface de voirie"  ce dernier doit passer à la caisse ! Indigo fait payer les bornes de paiement, les caméras, le boitier de commande, ... pour la modique somme de 88 589, 73 € !

  Article 4 du contrat renégocié 

Indigo, société philanthrope (!), a fait une proposition de reprise de ce matériel pour 62 700€. Proposition acceptée donc la transformation de la place Alfred Thomas coûtera 25 889€ à la ville, somme à ajouter, bien sûr, au déficit que nous avons signalé dans les articles précédents. 


  • Abaissement du seuil de partage des recettes   

Le nouveau contrat avec Indigo prévoit un abaissement du seuil de partage* des recettes. Il passerait de 222 000€ TTC à 175 740€ TTC. Il y a donc une révision à la baisse du "business plan" de Indigo. Le chiffre d'affaires du délégataire avait été estimé à 208 797€ en 2016 et à 222 771 € en 2017 avec un seuil de partage entre la ville et Indigo à 222 000€ comme le montre le tableau ci-après : 

    
Les résultats n'étant pas au rendez-vous ce "business plan" est revu à partir des chiffres réalisés en 2016.
Indigo attendait 208 797 € et n'a obtenu que 191 755 €. 

Pour 2017 les 222 771 € de chiffre d'affaires espérés par le délégataire sont revus à la baisse et désormais il affiche 179 429 € au compteur dans ses prévisions 2017 ! Dans le même esprit le seuil de partage passera de 222 000€ à 175 740 € TTC. Indigo ne veut pas désespérer le maire de Ouistreham peut-être ! 


Loin d'être un succès ces parkings payants font fuir les touristes sur les plages voisines restées gratuites ! Ouistrehamais continuez à résister aux parkings payants ! Vous avez déjà provoqué la baisse des ambitions des protagonistes de cette ineptie qui a germé dans les méninges de notre édile. Prenez exemple sur Granville où commerçants et usagers ont fait reculer la mairie sur un projet d'extension des zones payantes ! Et ce n'est pas le seul cas ! Ne restez pas immobiles, agissez. 


Le seuil de partage des recettes correspond au niveau de recettes  qui déclenche un partage entre le délégataire et la ville. Au delà de 222 000 € 55% des recettes reviennent à la ville et 45 % à Indigo

16 décembre 2016

2 - Parkings payants : le fiasco

Les parkings payants : les promesses de Romain Bail (2)


Depuis la mise en place des zones de stationnement payant à Ouistreham Romain Bail a fait des promesses d'aménagement ou d'assouplissement des règles aux uns et aux autres, commerçants, riverains, associations ... En fait à tous ceux qui se plaignaient des difficultés engendrées par ces parkings ! On peut donc légitimement se demander si le maire a tenu compte de ses promesses dans ses renégociations avec la société Indigo.

Les commerçants et restaurateurs


Romain Bail et son complice de toujours, Michel Fricout, avaient promis à certains commerçants de reconsidérer les heures de stationnement, en particulier la période méridienne de 12 h à 14 h, permettant ainsi une meilleure accessibilité aux restaurants pour le déjeuner de midi. Vous vous demandez aussitôt si l'élu va tenir ses promesses ? Eh bien ...... non ! Les bédouins, eux, n'en doutaient pas, mais vous qui ne nous suivez qu'épisodiquement... vous aviez peut-être un doute ? C'est donc un nouveau retournement de veste, une nouvelle félonie, une nouvelle forfaiture.... 

Le motif invoqué par le château pour renoncer se trouve dans la délibération du conseil municipal:




Oui vous avez bien lu : " la période de paiement 12h-14h contestée par les restaurateurs sera maintenue, les statistiques démontrant que ces commerces ont bien fonctionné sur ce créneau qui, qui plus est, s’affirme très rentable et facilite la rotation ; "

Circulez il n'y a plus rien à voir ! 



L'équipe Bail-Fricout aura-t-elle encore le droit à l'apéro dans les restaurants de Riva après de tels mensonges ?

Les riverains 


La saison dernière, les riverains des zones de stationnement payant disposaient d'un badge avec des indications confidentielles pour garer gratuitement un véhicule. Concrètement, les riverains étaient obligés d'indiquer leurs adresses sur le badge apposé sur le véhicule... Ce fût la révolte à l’accueil de la mairie, les ouistrehamais se demandant qui avait pu imaginer une telle ineptie...; indiquer aux passants l'adresse du propriétaire du véhicule...! Romain Bail avait annoncé à maintes reprises la suppression de cette mesure surtout après l'action d'un groupe de riverains auprès de la CNIL pour que ce problème soit réglé ! Enfin un motif de satisfaction : l'adressage qui figurait sur le badge sera désormais supprimé au profit d'une indication «FRONT DE MER» ou «PORT». 

Mais Romain Bail avait promis à ses visiteurs, et notamment lors de la seule réunion publique sur la mise en place des parkings en mars 2016, que les riverains possédant plusieurs voitures auraient des badges...! Promesses qui n'engagent que ceux qui les écoutent, c'est bien connu...! Effectivement le sujet a été abordé dans la renégociation  du contrat avec Indigo mais... ne rêvez pas, les riverains n'auront pas un deuxième stationnement gratuit pour la voiture du conjoint ou des enfants ! Juste une possibilité d'abonnement préférentiel ! 

 

Vous avez bien lu ! "... quelques ajustements, notamment par la création d’un nouvel abonnement privilégié pour la deuxième voiture des résidents domiciliés au droit d’une voirie à stationnement payant


Romain Bail promet des solutions à chaque visiteur, à chaque personne mécontente. Il ment sachant pertinemment qu'il ne tiendra pas sa promesse, mais il faut sauver la face. Pathétique !

Les associations 



Toutes les activités présentes sur le front de mer ont souffert de ces parkings payants, karting, centre équestre, boulistes, club de char à voile...

L'association OCEAN qui gère le char à voile tire son épingle du jeu en obtenant le stationnement gratuit en front de mer. Ceux qui ne connaîtraient pas OCEAN (Ouistreham, Colleville-Montgomery, Ecole d’Activités Nautiques) peuvent aller sur le site à l'adresse suivante: (http://www.ocean-normandie.com/accueil/activites/). Quelques rencontres avec le maire, des menaces et voilà que Romain Bail décide de la gratuité, comme en témoigne la délibération votée lundi 12 décembre lors du conseil municipal:


"Retirer du périmètre payant la contre-allée, située en front de mer entre la rue de Fontenelle et la limite territoriale de Colleville-Montgomery, pour y réserver le stationnement (gratuit) aux clients des activités nautiques de l’association OCEAN."
Comment la mairie va-telle privatiser cet espace public ? Les résidents de l'avenue Briand, qui ne pratiquent pas les sports de voile, pourront-ils se garer gratuitement ? Si nous nous réjouissons pour les sportifs cela pose néanmoins des problèmes en termes d'égalité des citoyens et des associations ! Pourquoi ne paie-t-on pas le stationnement quand on a une planche ou un char à voile et pourquoi le payer quand on n'en a pas ? Rappelez-vous amis lecteurs que la tentative d'inégalité des citoyens avait été contrecarrée par les conseils du Petit Bédouin pour la redevance sur les cabines de plage (Bobby ayant essayé d'imposer un tarif plus élevé aux nouveaux propriétaires, il a dû y renoncer car il introduisait une inégalité entre les habitants

Avocats que pensez-vous de ces nouveautés ouistrehamaises ? 
  


Encore une fois, on constate que Romain Bail promet tout puis décide son contraire...

14 décembre 2016

1 - Parkings payants : le fiasco !

La fréquentation des parkings payants (1)


Si la période actuelle est au calme, à la sérénité en famille avant les fêtes de fin d'année, pour le maire c'est l’effervescence des renégociations avec Indigo (groupe Vinci) pour l'année prochaine ! Eh oui braves gens de Ouistreham R. Bail n'a pas renoncé à vider vos porte-monnaie pour financer ses projets ! Le dernier conseil municipal nous l'a bien confirmé


Grâce aux bras mécaniques qui ont voté cette délibération 
Ouistreham est à feu et à sang  

Avant de vous décrire ces renégociations faisons un bilan de l'année 2016 en nouappuyant désormais sur les chiffres officiels fournis par Vinci au conseil municipal du lundi 12 décembre.   

Rappel de la situation des zones payantes 


Les zones payantes s'étendent du front de mer au port :
  • Parc payant Alfred Thomas : 200 places.
  • Voiries plage (Boulevard maritime, Boulevard Briand, Avenue du 6 juin, Boulevard Kieffer, Avenue Winston Churchill, 1ère partie avenue Guillaume Le Conquérant, 1ère partie rue de Berny, 1ère partie avenue de la plage ....) soit 783 places.
  • Voirie sur le port (place Général De Gaulle) : 67 places.
C'est donc 1050 places qui sont payantes six mois de l'année impactant tous les Ouistrehamais et les touristes ! 


 Le rêve obsessionnel de Romain Bail... 

Fréquentation des zones payantes 2016

 

                                                Source document distribué au conseil municipal

En nombre de transactions 

C'est donc au total 128 272 transactions qui ont été enregistrées au cours de cette année 2016. La moyenne est donc de 713 transactions par jour sur la base de 180 jours de stationnement payant par an (128 272/180) pour l'ensemble du parc (voiries et place Alfred Thomas). Sur la base de 1050 emplacements payants ce ne sont que les deux tiers des places qui ont enregistré UNE transaction par jour (713/1050). On peut encore dire que chaque place a enregistré en moyenne 122 transactions en 180 jours ou 0,68 transactions en moyenne par jour !

Exemple du parc Alfred Thomas : 26 transactions en moyenne par jour en avril et en septembre, 31 en juin mois des commémorations de l'anniversaire du débarquement !



En terme de recettes 

Indigo a récupéré 253 346 € dans ces pompes à fric !
  • recettes horaires Parc Alfred Thomas  :  41 487 € TTC
  • recettes abonnés Parc Alfred Thomas  :    1 400  TTC
  • recettes collectées sur voiries             : 210 459 € TTC 
Chaque place de parking a donc rapporté plus ou moins  241 € sur l'ensemble de la saison (253 346 € / 1050 places) ce qui fait une moyenne de 1,3€ par jour, ou encore un peu plus d'une heure d'occupation par jour (si de l'heure de stationnement est à 1,2€ )! 

Évidemment seule une minuscule partie des recettes est allée dans les caisses de Ouistreham : sachant que le seuil de partage entre la ville et Indigo est à 222 000€ de recettes, la ville a reçu 17 240 € soit 40 % des prévisions qui étaient de 42 235 € au moment de la signature de l'accord ! Chiffre que nous vous annoncions il y a quelques semaines ! Il faut ajouter à cette somme une redevance fixe de 5 000€, on arrive donc à une recette totale pour la ville de 22 240€

Mais pire, c'est un déficit pour Ouistreham si l'on tient compte des charges occasionnées par la surveillance du stationnement. En effet la ville a recruté des ASVP (Agent de surveillance de la voie publiqueau sein de la police municipale pour la modique somme de 42 000€ en frais de personnel (16 salaires mensuelsà laquelle il faut ajouter les charges en matériel et uniformeAu total 50 912€Le résultat c'est 28 672 envolés des caisses de la commune (+22 240 € de recettes de parkings reversés par Indigo et - 50 912 € de charges de personnel) ! La place de parking a donc coûté 0,15 € par jour à la ville au minimum!

Le résultat c'est :  
  • un déficit financier expliqué ci-dessus, 
  • un stationnement impossible à proximité des zones payantes, 
  • une image de la ville dégradée que les édiles essaient de récupérer à coup de publicité, 
  • des entreprises (commerces, restaurants...) qui ont souffert d'une baisse de fréquentation malgré les dires du maire,
  • des professions handicapées par ces mesures en particulier les professions de santé, 
  • des habitants frustrés et obligés de se rendre sur les plages voisines,
  • des finances que le maire essaie de renflouer par des PV de stationnement,
  • des touristes verbalisés qui renonceront désormais à notre plage .. 

Elle est pas belle la vie à Ouistreham ?

12 décembre 2016

Lion sur Mer - le chat noir a encore frappé


Le chat noir
Les croyances maléfiques se sont focalisées sur les chats noirs !

Dans notre article du 1er décembre dernier (intitulé "Triste sire" : Lien), nous vous relations l'intrusion incongrue de Romain Bail dans l'élection du nouveau maire de Lion sur Mer suite à la démission de Isabelle Laforgue-Desguet (LR) en apportant son soutien à Patrice Cretel de la liste "Tous Lionnais". Mais au deuxième tour, ce dimanche 11 décembre a vu la victoire du candidat de la liste "Réussir ensemble" de Dominique Régeard.



Le soutien de trop 



Comme le précisait avec beaucoup de bon sens le blog "la Vigie de Lion" (Lien), si Romain Bail a apporté son soutien à Patrice Cretel après s'être immiscé dans la constitution de sa liste, c'est avant tout pour redorer son image au sein des Républicains car depuis des mois cette image ne suscite plus qu'agacements, ricanements sous cape au point de n'avoir plus aucune crédibilité au sein de l'agglomération de Caen la Mer. Celui qui se veut le cador de la Côte de Nacre n'est qu'un pantin !

Pensez donc à l'adrénaline, au bonheur suprême qu'aurait ressenti notre édile en pouvant clamer sur son mur facebook, dans la presse locale, les médias nationaux évidemment (TF1, FR2, BFM, LCI etc....) mais surtout auprès de Mme Nicole Ameline - députée du Calvados, de Bruno Le Maire - député de l'Eure, de Joël Bruneau - maire de Caen et auprès de son maigre fan club ouistrehamais ... que grâce à son précieux soutien, le candidat de Lion sur Mer, son candidat, a conservé un siège aux Républicains sur la côte normande ! L'homme providentiel, en somme !

Oui mais voilà les Lionnais qui connaissaient parfaitement les difficultés municipales qu'ils ont rencontrées ces derniers mois n'ont besoin, ni de l'avis, ni des consignes de vote de Romain Bail ! Ils n'ont eu que faire de son ingérence dans leur campagne et ont voté en leur âme et conscience sanctionnant au passage le tract nauséabond à l'encontre de la liste "Réussir Ensemble" de Dominique Régeard, tract venu vraisemblablement "d'ailleurs" ! 





Le chat noir a encore frappé 



Une fois de plus hélas, trois fois hélas, les effets dévastateurs du soutien apporté par le chat noir, alias Romain Bail, lors d'une campagne électorale, ont à nouveau porté malheur au candidat. C'est bien connu à Ouistreham depuis le début de 2016 ! Vous l'ignoriez ? Des preuves ?

Souvenez vous :

  • Hillary Clinton



Il est allé (soi-disant) soutenir Hillary Clinton aux États-Unis en juillet dernier (au lieu d'assumer son rôle de vice-président de Caen la mer en charge du tourisme et du littoral pendant les mois les plus chargés de ce mandat ...! C'est dire s'il croyait son rôle indispensable pendant la campagne américaine !). Résultat : elle a PERDU !

  • Bruno Le Maire





Romain Bail, est l'un des élus normands signataires de l'appel à la candidature de Bruno Le Maire (Les Républicains) à la primaire de la droite et du centre, des 20 et 27 novembre 2016 pour l'élection présidentielle de 2017. Il était même délégué départemental de la candidature de BLM dans le Calvados ! Romain Bail a toujours assuré son candidat de sa «fidélité » et sa « loyauté » !
Résultat le candidat, donné à plus de 15% des intentions de vote au premier tour des primaires au cours de l'été, s'est étalé (vautré) ! Il a touché les limites du "renouveau" qu'il prône à longueur d'interviews ! Le député de l'Eure a obtenu 2,4% des voix, cinquième du premier tour !

  • Patrice Cretel 

Et pour finir le candidat Patrice Cretel conduisant la liste "Tous Lionnais", homme courageux qui avait démissionné de son poste d'adjoint, a fait lui aussi les frais du soutien du chat noir Ouistrehamais.


En conclusion 



Que ces défaites à la chaîne suite au parrainage de Romain Bail soit un avertissement pour les futurs candidats aux élections à venir. Surtout si par malheur vous voyez arriver le chat noir ouistrehamais pour vous offrir son soutien, a fortiori un vendredi 13, ne lui ouvrez surtout pas votre porte, c'est la débâcle assurée.

Après deux ans de tourments dans la majorité et l'opposition, Lion sur Mer a élu son nouveau maire ce 11 décembre. Nous ne pouvons que réitérer notre admiration au courage et à la détermination de ces femmes et hommes qui ont renoncé à leurs rôles en tant qu'adjoints ou conseillers municipaux pour le bien de leur ville.

A Ouistreham les élus râlent, se plaignent, critiquent en catimini les compétences  du maire mais se consolent en empochant leur indemnité (16 reçoivent des indemnités !). Certains tombent malade, dépriment, ont des crises de tachycardie avant de rencontrer le maire ! Ils n'ont probablement pas compris qu'ils sont trop près du chat noir ! Une seule issue Mesdames et Messieurs fuyez, démissionnez, éloignez-vous du chat noir !  

Bonne chance à tous à Lion sur Mer et bravo encore pour votre courage.



11 décembre 2016

Le hashtag se fait taguer

Le comité départemental du tourisme du Calvados, noble institution, avait lancé sur Facebook une consultation sur leur nouvel "hashtag" ou dièse en français (mot ou une phrase clé précédé par le symbole # utilisé dans un message numérique, permettant d'agir comme une "étiquette...) "#UnAmourdeCalvados". Ce comité avait choisi comme photo la belle plage de Ouistreham et ses fameuses cabines, choix qui nous honore en tant qu'habitant mais malheureusement sujet un peu sensible par les temps qui courent...




Évidemment parmi les commentaires élogieux et forts policés se glissa une image un peu détournée rappelant que parfois l'amour peut être tarifé...!





Heureusement l'auteur de cette blague (qui visiblement est un homme) finit par se rattraper plus sérieusement en proposant une illustration plus adaptée pour vanter les mérites de notre belle campagne normande (il n'y a pas que la mer!) mais qui malheureusement ne sembla pas plaire davantage à cette honorable institution.





Il faut bien admettre que lorsque l'on parle de "Ouistreham" en ce moment les choses finissent souvent par déraper...

09 décembre 2016

Quand Pellerin reprend son bâton

Récemment la municipalité s'est félicitée du dynamisme des associations et s'est vantée d'en voir de nouvelles se créer.
Quelques flyers d'associations sur des véhicules 
au hasard...


L'"Avenir ensemble" .... 


Nous avons appris par la presse la création de l' «Avenir ensemble»  par Monsieur Pellerin. LPB a immédiatement contacté son service "archives" pour savoir qui était Monsieur Pellerin, ami du maire fort discret. Eh bien nous avons appris qu'ia été candidat au conseil municipal en 1983 et nous avons retrouvé une liste des élections municipales de cette date.

Liste au municipales de 1983.

Romain Bail, on le voit, a fait appel à du sang neuf pour relayer ses messages auprès de la population en créant une association bidon à sa botte. Après "L'avenir au présent".... "L'avenir ensemble"! Quelle imagination quand on sait que le slogan de l'équipe de M. Pellerin en 1983 était "Un choix pour l'avenir", slogan d'ailleurs nettement plus intelligent que les deux précédents.


Tract campagne municipale 1983.
Cette liste ne fut pas élue et André Ledran devint le maire. Donc après 31 ans Monsieur Pellerin reprend son bâton de pèlerin (facile plaisanterie on l'admet !) pour tenter de convaincre la population ignorante et ingrate que notre Romain est un type formidable !

"Ne nous laissons pas abuser par nos adversaires socialistes, qui, alliés aux communistes appauvrissent la FRANCE et pourraient entrainer à son tour Ouistreham dans le chaos". C'était en 1983... ! En voilà une analyse politique pointue ! André Ledran a-t-il entrainé Ouistreham dans le chaos ? Mais ce n'est pas l'objet de cet article ! Le chaos c'est maintenant pour notre ville!


Certains d'entre vous auront remarqué que cette liste était conduite par Pierre-Claude Le Joncour, situation plutôt cocasse quand on sait que ce dernier était présent à la dernière manifestation contre les hausses d'impôts et il avait bien raison ! Monsieur Pellerin, lui, soutient ceux qui se trouvaient dans la mairie, ceux qui s'offusquent des hausses d'impôts en catimini... mais les votent... Quant à notre cher édile il ne prend même pas la peine de cacher sa mainmise sur cette association puisqu'il publia un message le 11 novembre sur Facebook pour s'en féliciter.



C'est ce qui s'appelle prendre les Ouistrehamais pour des c... ! 

...un produit purement publicitaire ...


Le premier exemplaire du flyer "l'"Avenir ensemble" avait beaucoup fait rire dans les chaumières et des parodies ont fleuri mais de nombreuses personnes se sont interrogées pour savoir qui avait payé ces 5000 exemplaires distribués dans nos boîtes. Nous ne doutons pas des moyens dont dispose cette association. Espérons qu'elle n'aura pas l'indécence de demander une subvention au maire !
L'article de Ouest-France vèle que "L'avenir ensemble"  est dans le présent. Alors là nous on s'y perd un peu. Licence poétique peut-être ? Message subliminal ? L'association soutient la majorité mais « ne représente pas un parti politique ». Cela vous fait rire, nous aussi ! "Ensemble" dans le même parti et dans le même milieu social !

Plus le produit vendu est médiocre, plus il faut faire de la publicité pour tenter désespérément de le vendre. N'est-ce pas un aveu de l'inefficacité des actions entreprises par R. Bail obligé de créer une association bidon pour rattraper ses bourdes? Dans les communes où le maire est efficace,  prend les bonnes décisions et a un bon contact avec la population ce genre de démarche est totalement inutile voir absurde... On se rappelle que nous avons un chef d'entreprise en conseil et communication à la tête de la ville c'est une situation pour le moins ubuesque.

A quand des véhicules conduits par des sympathisants déclamant par mégaphone les décisions lumineuses de Romain Bail pour le bon peuple ouistrehamais ? Il est vrai que nous avons déjà des conseillers municipaux qui photographient les gens en terrasse ou les proches du maire qui prennent des clichés des manifestants du premier étage de la mairie, surtout des employés municipaux que l'on tente ensuite de sanctionner ! Saine ambiance aux relents nauséeux.

... qui prétend dire la vérité!


Votre objectif est de dire la vérité Monsieur Pellerin ? Alors dites-nous :

- Qui est Romain Baillergeau, le mystérieux jeune homme qui accompagnait Romain Bail à Saint-Tropez et dont la ville a réglé les frais de sa conduite hasardeuse?
- Qui est la personnalité qui a fait pression sur le recteur pour que la compagne du maire obtienne un poste avec des passe droits ?
- Qui finance cette association et les 5000 flyers distribués dans les boîtes aux lettres surchargées de messages baillesques pour nous convaincre de son amour ?
- Combien a coûté à la commune le rejet du PPP ?
- ....
La liste est longue ! Mais les habitants n'aspirent qu'à une chose, vivre en paix et que l'image de leur ville ne soit plus dégradée comme elle a pu l'être avec le stationnement payant, les 140 000 € de P.V, le rejet du partenariat public/privé, l'interdiction de la plage aux grandes marées, les projets pharaonesques abandonnés ... C'est "ensemble" que les Ouistrehamais veulent vivre, comme ils l'ont toujours fait, loin des querelles politiques, des magouilles et des égos démesurés. Ce n'est pas l'association de "Bail and co" qui redorera le blason de la ville !