18 décembre 2015

Entente Obama - Poutine !

Faisant suite à notre article "Qui veut gagner un million" (Lien), un bédouin nous a envoyé deux beaux cadeaux de Noël.

En ces temps de fêtes de fin d'année, et toujours avec son esprit taquin, Le Petit Bédouin vous offre ces présents et en profite pour vous souhaiter de très bonnes fêtes de fin d'année et vous donne rendez-vous en 2016 pour narrer et décortiquer la gestion de Romain Bail et sa clique !!!



A PARTAGER SANS MODÉRATION

Notre 1er cadeau

Mise en situation: A la descente de Air Force One de retour de la COP21, Barack Obama est interrogé par un journaliste sur la demande farfelue de Romain Bail.

Barack Obama, "himself" (lui-même), répond à une question d'un journaliste. 

(Ceci est bien sûr une parodie)


Lien direct vers la vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=AdshgV9XKHI


Notre 2ème cadeau

Mise en situation: A la descente de son Iliouchine Il-96 présidentiel de retour lui-aussi de la COP21, Vladimir Poutine est interrogé également par une journaliste russe sur la même demande farfelue de Romain Bail.

Vladimir Poutine, "себя" (lui-même), répond aux questions d'une journaliste

(Ceci est bien sûr une parodie)


Lien direct vers la vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=SzmufYzKxmk


Rendez-vous en 2016
 et merci pour votre confiance et votre soutien
JOYEUSES FÊTES 



13 décembre 2015

Qui veut gagner un million ?

Un million € pour aménager la plage de Ouistreham !


L’équipe municipale élabore un projet pour l’aménagement de la plage de la limite du domaine de Ports Normandie Associés (PNA) jusqu’aux environs du poste de secours n°2. Ce projet s’inscrit sur plusieurs années dans un programme d’aménagement de la plage pour favoriser la venue des touristes qui pourront évidemment payer les parcmètres. 
Une première partie de ce projet est en préparation pour l’aménagement de l’allée entre l’esplanade LOFI et le poste de secours n°1 pour un montant de 18 000 € et son achèvement est prévu pour le début juin 2016.

Le Conseil municipal du 14 décembre convoqué à 18H devra voter l’autorisation de programme pour un montant total de 1.000.000€ à inscrire aux budgets de 2016 à 2020. La ville financera au total 668 768 €. Le complément sera en grande partie sous forme de financement participatif à raison de 50 000 € par an.



OBAMA, POUTINE au secours de Ouistreham !



 


Notre maire et ses conseillers ont donc décidé de faire appel aux grands de ce monde qu'ils connaissent si bien ! Ils les ont rencontrés lors du 70 ème anniversaire du débarquement le 6 juin 2014 ! Ce sont des potes !  OBAMA, POUTINE et tous les autres ...
Après avoir lu ceci vous vous dites ...mais ils déraillent ! Hélas ! Une personne âgée  rencontrée récemment disait à LPB : "Je n'ose plus dire que j'habite Ouistreham ! Ils n'ont plus de limites ! Comment les arrêter ? ".

Comment une commune n'ayant plus les finances nécessaires pour financer l'achat de sapins pour les classes, ou pour financer le repas des anciens... peut-elle se permettre de financer un projet d'un montant estimé à 1 million d'euros ? Et bien Romain Bail a la solution ! Se prenant pour un concurrent du jeu télévisé "Qui veut gagner des millions", Romain Bail va appellé un ami ! Non... Romain va appeler plusieurs amis !



- "Alors Mister Bail vous appelez qui ?"
- "...Jean-Pierre, je souhaite appeler Barack Obama, Vladimir Poutine, Angela Merkel, David Cameron, le roi des Belges. Et si ils ne répondent pas, je vous serai reconnaissant, cher Jean-Pierre, d'appeler mes amis qataris !".

Et non vous n'êtes pas dans une fiction, nous sommes dans le réel avec un maire qui va appeler sur leurs smartphones personnels les grands de ce monde pour qu'ils financent le projet de la plage de Ouistreham !

Le Petit Bédouin lui va faire un seul et unique numéro le 02 31 30 50 50 (EPSM de Caen : Lien)


Trêve de plaisanterie : Les américains, les anglais, les canadiens... les alliés en général, n'ont-ils pas assez donné pour nous libérer ? Les vies de tous ces hommes ne sont-elles pas suffisantes pour Ouistreham ? Comment peut-on, en plus, leur demander des subsides pour nos loisirs ? Et tout cela parce que, Monsieur Bail, vous êtes un gestionnaire calamiteux ! Et vous membres du Conseil municipal comment pouvez-vous soutenir cela ? Comme l'écrit quelqu'un de proche de l'un d'entre vous à l'égard d'un autre Ouistrehamais : "comment pouvez-vous vous regarder dans une glace" ! Ils ne vous restent plus qu'à raser les murs et aussi à raser les dunes bordant la plage lorsque vous sortez !

12 décembre 2015

Le musicien du D-Day

Nous allons vous conter les réflexions du musicien du D-DAY. Que le ton un peu léger ne vous trompe pas, nous trouvons toujours totalement révoltant et grossier, le projet de faire payer l’accès à la plage du débarquement de Sword Beach. Cette plage n'est pas seulement un lieu de loisir, c'est un lieu de recueillement et de mémoire. Vouloir faire de l'argent avec celle-ci témoigne d'une vision mercantile de l'histoire tout simplement honteuse.




Le musicien du D-Day s'est écrié : "Par saint George que leur est-il passé par la tête de me mettre ainsi, moi le «piper Bill», face au parking ! Auraient-ils abusé de mon whisky préféré ? Une statue, quelle bonne idée pour m’immortaliser, moi le highlander à la cornemuse que les balles n'ont jamais pu traverser, mais ils auraient pu faire attention à bien m'orienter ! Vers Bénouville ou Berlin, que sais-je ? Mais aux dernières nouvelles je n'ai jamais mis le cap au sud ouest vers le Cotentin ou Cherbourg !


Il m'arrivait parfois de gravir une colline, là bas en Ecosse, j'envoyais mes notes de musique à m'en faire éclater les poumons et les tympans face à la mer déchaînée. Heureux moments précédant des heures plus tragiques et sombres. J'aurais été bien face à la mer, là où mes camarades ont posé le pied sur cette terre de France pour la libérer du joug nazi ! 

Moi, l'unique soldat, parmi des milliers, à débarquer seulement armé d'un instrument de musique et d'un courage un peu fou. Il y en a tant qui sont tombés les armes à la main, leurs corps inertes bercés par les vagues pendant que j'arpentais la plage en jouant «Highland Laddie», le sol sous mes pieds tremblant sous les tirs de mortiers. Immense étendue de sable peuplée de fantômes auxquels je me plais aujourd'hui à jouer un air pour les faire danser les soirs où la lune est pleine. Mais la plus belle soirée est toujours celle du 14 juillet car les français ont eu le bon goût de célébrer leur fête nationale et mon anniversaire en même temps.





Mais une rumeur qui enfle m'apprend que désormais ils vont devoir payer pour fouler le sable de la plage ces vétérans, leurs enfants et petits-enfants. Par Saint André, Lord Lovat, mon commandant, était un chef de clan mais, passez moi l'expression, le type qui a décidé cela est un chef de glands ! Nous ne sommes pas du même bataillon ! Par la Sainte Couronne d'Angleterre, poser avec le prince Charles et bafouer la mémoire de ces hommes morts pour la liberté ... quelle stupidité ! Heureusement je sais qu'il y a du sang écossais chez certains Ouistrehamais et quelque chose me dit qu'ils ne battront pas en retraite si facilement. 

Alors, après tout, laissez moi comme cela, le dos tourné à cette plage honteuse, laissez moi jouer «The road to the isles» sans entendre le tintement des pièces qui tombent dans l'escarcelle de ce Mayor inique. Si vous passez par là un jour déposez plutôt une rose, une fleur de chardon ou une couronne de coquelicots à mes pieds. Pour mes camarades qui sont restés éternellement sur cette plage je vous le promets, je continuerai à faire sonner de tout mon souffle ma cornemuse endiablée."


Afficher l'image d'origine

Inscription figurant sur le socle de la superbe statue qui se trouve sur la commune de Colleville Montgomery face au parking de la plage : «S'ils se souviennent du sonneur de cornemuse, alors ils n’oublieront pas ceux qui ont servi et ceux qui sont tombés sur les plages» Piper William «Bill» Millin. (14-07-1922/ 17-08-2010 )»

La cornemuse de Bill Millin est visible au musée Pégasus Bridge de Bénouville.

10 décembre 2015

Sous vos applaudissements !

Lors du Conseil municipal du 23/11/2015 et suite à la prise de parole particulièrement brillante et argumentée  du "vieux lion de la Côte de Nacre", André Ledran, la majorité de l'auditoire a applaudi. Dans une pulsion non contrôlée (comme à son habitude), face à "cet acte délictueux caractérisé", Romain Bail a demandé à la police municipale d'expulser les faiseurs de trouble. Au hasard et sans preuve, les personnes ciblées, dont l'un des fondateurs du Petit Bédouin et la Présidente de l’association "Les Amis du Petit Bédouin", ont été priés de quitter la salle du Conseil sous le contrôle de la police municipale.





Un applaudissement est-il un crime répréhensible ?


(Source WIKIPEDIA : Lien)

Un applaudissement est le battement des mains (plus ou moins rapide, plus ou moins vigoureux et sonore), généralement paume contre paume, d'un individu, d'un groupe ou de toute une foule pour exprimer son approbation, son admiration ou son enthousiasme. On entend des applaudissements, par exemple, en fin de spectacle (concert, pièce de théâtre), en fin ou au cours d'une réunion politique, lors de la remise d'un diplôme ou d'une médaille (à l'issue d'une compétition sportive), ou encore lors du passage du convoi funèbre d'une personnalité estimée.

Les applaudissements peuvent être accompagnés de «bravos», proférés très énergiquement voire criés (ndr : ce qui ne fut pas le cas au Conseil municipal). Quand l'enthousiasme du public est particulièrement vif, on dit par exemple de l'intervenant à la tribune qu'il «déclenche un tonnerre d'applaudissements».


Parfois, les applaudissements sont loin d'être spontanés. Il en est de même des rires lors d'émissions de radio ou de télévision (enregistrées ou en direct). Les applaudissements, jugés nécessaires à la bonne humeur revendiquée et pas toujours obtenue par les animateurs ou les concepteurs, sont donc ajoutés par montage-son ou provoqués par un chauffeur de salle, qui grâce à un signal (geste ou panneau brandi à bout de bras) incite le public à se manifester en battant des mains, parfois selon le rythme qu'il impose.


Elle s'étend à des formes variées de moyens de faire du bruit (par exemple, taper des pieds ou frapper sur une table).

Applaudir est une coutume vieille comme l’Humanité. D'après un forum en ligne, l'explication serait la suivante. Comme chez les primates (!), l'homme qui veut remercier ou féliciter affectueusement un congénère, le prend dans ses bras et lui tape dans le dos. Quand cette démarche ne peut pas se faire avec contact (à cause de la distance ou du trop grand nombre de personnes), le geste de claquement des mains dans le dos se transforme en claquement entre les deux mains. L'applaudissement signifie donc que l'on veut se rapprocher ou toucher une autre personne.
Jusqu'ici nous ne voyons pas de crime répréhensible !

Mais sous d'autres cieux ?


 

En Biélorussie (aussi appelée Bélarus ou anciennement Ruthénie blanche ou encore Russie blanche), applaudir sans autorisation est interdit. Mais nous savons que le président biélorusse actuel, Loukachenko, ainsi que la majorité de ses proches collaborateurs, sont interdits de visa au sein de l'Union européenne et des États-Unis depuis février 2011. Le pays est accusé d'être une dictature et est parfois considéré comme étant le dernier régime du genre en Europe, n'ayant pas connu dans les années 1990 la vague de démocratisation des pays d'Europe centrale et orientale après l'effondrement de l'URSS.

On peut dorénavant faire une mise à jour dans WIKIPEDIA : A l'instar de la Biélorussie , applaudir à Ouistreham sans une autorisation du maire est interdit. Cela avait été autorisé quelques semaines plus tôt lors de la remise de médaille de Monsieur Jammet maire-adjoint. Opposition, public avaient applaudi sans problème.

Capito, bande d'agités ou autres doux rêveurs d'une "glasnost" locale !

Maintenant il est démontré qu'après avoir tenté en vain de couper la liberté d'expression au Petit Bédouin et à d'autres habitants de Ouistreham, Romain Bail veut couper les mains des ouistrehamais qui dénoncent sa gestion ! L'actualité ne nous permet pas de développer le parallèle entre les régimes politiques despotiques "coupeurs de mains" et le présent de Ouistreham représenté par Romain Bail et sa compagnie ! Mais les bédouins ne sont pas des sots et pourront échanger entre eux sur ce point au fond de leur cave pour cause de couvre-feu !



SOUS VOS APPLAUDISSEMENTS !




07 décembre 2015

Les résultats des régionales sur Ouistreham

En Normandie "Les Républicains" talonnés par le FN

Selon les résultats définitifs communiqués par le ministère de l’intérieur, la liste menée par Hervé Morin (LR-UDI-MoDem) comptabilise 27,91 % des voix, contre 27,71 % pour celle du Front national, conduite par Nicolas Bay. On voit donc que la liste de l’ancien ministre de la défense Hervé Morin devance de moins d’un point celle conduite par le Front national. La liste du candidat du parti socialiste, Nicolas Mayer-Rossignol, président sortant de la région Haute-Normandie, obtient 23,52 % des voix.

Au total, la liste du Front national remporte trois départements (la Seine-Maritime, l’Eure et l’Orne) et celle du candidat de la droite et du centre en remporte deux (le Calvados et la Manche).

Calvados : Morin premier

Avec un taux de participation de 50,74 % dans le Calvados c’est Hervé Morin (UDI) qui arrive en tête avec 30,85 % des suffrages exprimés (74 194 votes). En seconde position, Nicolas Mayer-Rossignol pour le PS atteint 23,94 % soit 57 572 votes. Il est talonné par l’extrême droite avec Nicolas BAY qui obtient 23,92 % des suffrages avec 57 524 votes. Viennent ensuite :
Yanic Soubien (LVEC) avec 17 771 voix soit 7,39 %
Sébastien Jumel (LFG) qui remporte 13 412 suffrages soit 5,58 %
Nicolas Calbrix (LDLF) avec 10 912 votes  soit 4,54 %
Pascal Le Manach (LEXG) :  4 357 soit 1,81 %
Alexandra Lecoeur ( LDVG) :  2 423 soit  1,01%
Jean-Christophe Loutre ( LDIV) :  2 311 soit 0,96 %



Et Ouistreham ?

Il faut noter un taux de participation très faible, 49.67 %, plus faible que dans l'ensemble de la Normandie 49,95 %. Hervé Morin arrive en tête avec 33,84 % des voix (taux très supérieur au Calvados) devant Nicolas Mayer-Rossignol 29,17 % lui aussi à un niveau nettement plus élevé que dans la région. Enfin Nicolas BAY du FN arrive en 3 ème position avec 20,26 % taux plus faible que la moyenne régionale. Puis suivent : 
Yanic Soubien (LVEC)  6,97 %
Sébastien Jumel (LFG) 4,05 %
Nicolas Calbrix (LDLF) 3,15 %
Pascal Le Manach (LEXG)  0,96 %
Alexandra Lecoeur ( LDVG) 0,83%
Jean-Christophe Loutre ( LDIV) 0,77%


Les résultats des quartiers de Ouistreham sont en train de se modifier. La droite extrême gagne du terrain dans certaines zones et la gauche reprend des couleurs dans d'autres ! 
  

Maintenant, rendez-vous pour le 2ème tour



Votons tous le 13 décembre prochain
et incitons nos proches qui se sont abstenus
à le faire eux aussi.







06 décembre 2015

Les 6 et 13/12, je vote

Allons voter les 6 et 13 décembre

Les 6 et 13 décembre, les citoyens sont appelés à voter pour élire les conseillers régionaux qui les représenteront pendant 6 ans. Les instituts de sondages prévoient un taux d'abstention plus ou moins égal à 49% !  Un votant sur deux ! Dans sa démarche citoyenne Le Petit Bédouin ne peut que vous inciter à aller voter sans vous donner de consigne de vote, sauf à vous dire qu'un vote ne doit pas être un défouloir vous entraînant à voter pour un ou des partis obscurantistes. 
En clair NON au Front National pour diriger et gérer notre région "NORMANDIE" ou des milliers de jeunes ont donné leur vie il y a 71 ans pour nous libérer du nazisme et du fascisme ! Pour la mémoire de ces femmes et de ces hommes, pour nous et pour nos enfants, les normands ne devraient pas voter pour ce parti au programme sans équivoque surfant sur le malheur des gens et opposant les uns aux autres. Pour celles et ceux qui envisage de voter Front National, s'il vous plait : OUVREZ LES YEUX et ANALYSEZ VOTRE GESTE AU REGARD DE L'HISTOIRE !


Pourquoi faut-il toujours voter ?


 



Trop de gens, dans le passé, ont sacrifié leur vie pour obtenir le droit de vote (et trop continuent à le faire dans beaucoup de pays) pour qu’on puisse négliger l’usage de ce droit ; il suffirait, d’ailleurs, qu’il soit supprimé pour que même les abstentionnistes se rendent tout de suite compte de la différence - et ne soient pas les derniers à protester; le vote fait partie de ces libertés qui semblent "naturelles", et dont on ne perçoit l'importance que si elles viennent à disparaître.

Nous avons mille et une raisons de nous plaindre, l'actualité sombre depuis le vendredi 13 novembre avec ces attaques terroristes et la crise économique en donnent tous les jours l'occasion. Mais se plaindre sans agir ne changera rien, les hommes politiques seront toujours les mêmes.

En démocratie, les élections sont le premier et le plus simple des modes d'action. Le vote est l'acte de citoyenneté par excellence, c'est le moyen de faire fonctionner la démocratie et, par conséquence de protéger nos libertés. Une démocratie ne peut vivre que si les citoyens s'approprient le processus politique, à commencer par les élections, comme une responsabilité, comme un devoir. Mais c'est aussi un droit qui a été acquis par nos aïeux, parfois au prix de leur vie. S'ils étaient encore là, ils ne comprendraient pas pourquoi aujourd'hui autant de citoyens s'abstiennent de faire usage de ce droit. Ne pas voter, c'est leur dire qu'ils se sont battus pour rien !

Hormis le risque un jour, qui semble approcher à grand pas, d'envoyer le Front National au pouvoir, se désintéresser des élections, c'est clamer leur inutilité et donc faire le jeu de ceux qui voudraient les supprimer et avec elles toutes ces "coûteuses" assemblées d'élus ("Cela ferait des économies !"). Un homme fort (ou une femme) au pouvoir leur suffirait. Une bonne vieille dictature, certains en rêvent. Et si en plus elle assure l'ordre et ne gêne pas le business, beaucoup n'y trouveraient rien à redire ! Le lendemain, lorsque quelques démocrates nostalgiques se réveilleront et voudront organiser des manifestations, il sera trop tard, elles auront été interdites.

Voter nous donne la possibilité de choisir nos dirigeants


Heureusement nous n'en sommes pas encore là. Voter nous donne encore la possibilité de choisir nos dirigeants, ceux à qui l'on fait confiance, ceux dont les opinions sont les plus proches des nôtres ou, à défaut, d'écarter ceux que l'on ne veut absolument pas avoir comme élus. En effet, même si certains candidats nous paraissent "mauvais", il est néanmoins nécessaire de voter pour éliminer les pires. Entre la peste et la grippe, il vaut mieux choisir la grippe.

Toutes les élections sont importantes, que ce soient les présidentielles, les législatives, les européennes, les régionales, les départementales, les municipales, les référendums, etc. Chacune d'elles porte sur une partie des pouvoirs politiques. C'est notre avenir qui est entre nos mains puisque par notre vote nous désignons ceux qui seront chargés de nous représenter. En attendant d'avoir mieux, on évite le pire.

Si vous êtes absent et que vous ne pouvez voter il existe le vote par procuration. Comment voter par procuration ? Lien


Ne pas voter, c'est laisser les autres décider pour nous.
C'est se priver du moyen le plus simple
de peser sur notre destin.



04 décembre 2015

Les décorations de Noël à Ouistreham

En décembre 2014 les professionnels de la brocante du port se frottaient les mains. Ils avaient proposé des décors de Noël, des illuminations, mais aussi de nombreux objets sur la marine, des tableaux, des toiles et aquarelles sur le même thème, le tout dans un cadre ancien illuminé par des lampes pigeons, des lampes à pétrole et divers lumignons anciens. (article Ouest-France du 4/12/2014 : lien)






Une brocante exceptionnelle grâce à notre maire ? 


Tout le monde peut se réjouir du succès de cette opération commerciale des brocanteurs qui devait vraisemblablement beaucoup à Romain Bail car quelques brocanteurs avaient acheté nombre de tableaux, décorations et objets de toutes sortes, en provenance de la Mairie, lors de la vente aux enchères organisée dans la Grange aux Dimes le 21 novembre 2014 en présence de SELARL A.C.R. Huissiers de justice associés. Rien à redire tout est officiel !


Qu'a t-on vendu ? 


Des tas de lots de décorations de Noël : 
  • quatre décorations de Noël à Brocante XXXX pour 5 € 
  • 5 lots de décorations de Noël à Brocante XXXX pour 5 € chaque lot 
  • quatre panneaux de décorations de Noël à Brocante XXXX pour 10 € 
  • lot de décorations de Noël à Brocante XXXX pour 8 € 
  • lot de panneaux de décorations de Noël à Brocante XXXX pour 50 € 
  • lots de panneaux de décorations de Noël à Brocante XXXX pour 70 € 

Toutes ces décorations de Noël ont atteint la somme astronomique de 168 €.

Des tableaux, pièces historiques, médailles et récompenses :

  • un sous verre à XXXX pour 1 € 
  • cadre à XXXX pour 1 € 
  • cadre plan XVII ème siècle à XXXXX pour 70 € (Notre maire est historien ! ) 
  • un sous verre " ORBEC" à XXXXX pour 5 € 
  • une aquarelle "DUNES" à XXXXXX pour 20 € 
  • photo et tableaux bois à XXXXX pour 2 € 
  • toiles à XXXXXX pour 1 € 
  • sous verre "Bateau" à XXXXX pour 12 € 
  • maquette "nouveau casino" à XXXXX pour 2 € 
  • lot de sous-verre et carte de la Manche à XXXXX pour 70 € 
  • maquette "Reine Mathilde" à XXXXX pour 1 € 
  • deux lots de pin's à XXXXX pour 25 € 
  • une pirogue en bois à XXXXX pour 1€ 
  • un verre en cristal gravé à XXXXX pour 2€ 
  • deux plaques "Normandie" à XXXXX pour 5 € 
  • un vase rouge à XXXXX pour 15 € 
  • cadre "meilleur ouvrier de France" à XXXXX pour 3€ 
  • cadre à XXXXX pour 1€ 
  • deux cendriers à XXXXX pour 1€ 
  • plats et divers à XXXXX pour 1€ 
  • médailles à XXXXX pour 6 € 
  • petits plats en étaim à XXXXX pour 1€ 
  • Vierge en terre cuite à XXXXX pour 1€ 
  • trophées divers à XXXXX pour 1€ 
  • assiettes en étaim à XXXXX pour 2 € 
  • autres trophées à XXXXX pour 3 € 
  • couronne métal à XXXXX pour 1€ 
  • 14 récompenses du travail à XXXXX pour un total de 99 € 
  • 3 gravures sous verre à XXXXX pour 1€ 
  • ..... 
Certains cendriers ou médailles étaient des tapes de bouche de bateaux, offerts à la ville par des navires de passage ! 

Parlons également des livres : 
  • lot de BD à XXXXX pour 5 € 
  • lot de BD à XXXXX pour 13 € 
  • lot de BD à XXXXX pour 41 € 
  • 2 cartons de livres à XXXXX pour 12 € chacun soit 24 € 
  • cartons de livres à XXXXX pour 30 € 
  • 2 lots de livres à XXXXX pour 15 € chacun soit 30€ 

Tous ces livres ont atteint la somme de 131 € pour 2000 livres (estimation).

D'autres objets comme du matériel technique, scolaire, bureautique ont été vendus. La somme récoltée a atteint 6584 €, somme de laquelle il faut déduire 10% de frais de ventes, autrement dit le gain était de 5925.6 € ! 

Le Petit Bédouin a conscience d'avoir été un peu lassant avec cet inventaire à la "Prévert". Mais il convenait de mettre en regard de ces ventes ... les dépenses de la mairie... la prochaine en particulier pour les décorations de Noël ! 


Les décorations de Noël de 2015


On comprend, avec cet inventaire des enchères de l'an dernier, combien il était problématique de décorer la ville à Noël 2014 ! Une grande partie de ces décorations lumineuses, avaient été vendues aux enchères ! Ce qu'il faut savoir c'est que le port, la place Lofi, l'office du tourisme, la rue de la mer, la place de la mairie étaient équipés de guirlandes neuves toutes "basse consommation". Seules, la grande rue et l'avenue Foch, avaient encore des vieilles guirlandes avec des ampoules traditionnelles.



Heureusement cette année promet d'être l'année du renouveau de la tradition de Noël ! Notre Maire a compris, ainsi que son adjointe chargée de l'animation et des fêtes, que les Ouistrehamais étaient attachés à ces traditions ! Enfin on l'espère car elles commencent tout juste à être posées alors qu'elles brillent déjà partout.  Alors on en aura plein les yeux ! Y compris pour l'addition ! Plus d'achat de décorations ... La nouveauté c'est que ce sera des locations !  Combien cela coûte-t-il ? Eh bien .... 7700 euros... mais chaque année ! Et en plus il va falloir changer une partie du système électrique. Eh oui ! Lors du Conseil municipal du 9 novembre il a été dit que ces illuminations n'étaient plus aux normes ! Faux puisque, comme on vous l'a dit plus haut, une grande partie de la ville était équipée de guirlandes récentes !



 (Extrait de 1h 27mn 40 s à 1 h 29 mn 25 s)

02 décembre 2015

Si j'étais président de la République

Un lecteur de LPB nous a signalé avoir trouvé, près de la place Lemarignier, un carnet, de type journal intime. Ignorant qui en est propriétaire ce lecteur nous a envoyé quelques extraits afin que l'auteur se reconnaisse et nous contacte afin de retrouver son bien. Nous ne produirons, par souci de confidentialité,  ci-dessous, que quelques pages.      

 

Extrait de la page du lundi 23 novembre 2015


Oh je n'en peux plus ce soir. Je le redoutais ce conseil municipal, mais, là, ils m'ont tous usé, apparatchiks, socialo-bolcheviques et même administrés. Les minoritaires mettent en avant que les pages de la DSP pour Vinci Park que je leur ai transmises ne sont pas les mêmes que mon projet ! Et alors ?  C'est qui le chef ! Ils ergotent sur  le nombre de places de stationnement payant qui a quadruplé (300 au départ 1050 à l'arrivée). Qu'est-ce que j'y peux moi ? C'est Vinci qui paie ! Ils ne comprennent rien ces bédouins ! Ils ont même chipoté sur le prix des parcmètres qui a doublé (3€ la journée dans le cahier des charges et au final 6€ les 8 heures, voire plus !). Pour clore le tout ces andouilles applaudissent le discours du vieux ! Il n'y a plus de respect ! Enfin, dans les questions diverses, un type  du public me traite de menteur devant tout le monde ! Heureusement que la vidéo ne fonctionnait pas je l'ai échappé belle !
Bon sang dire qu'il a fallu que je fasse intervenir la police municipale pour faire sortir cette bande d'incontrôlables qui ne voulaient pas obtempérer, un comble moi qui suis officier de police judiciaire, ça me change de mes moutons qui m'obéissent au doigt et à l'oeil. Quand je pense à l'idole de ma jeunesse que je n'ai même pas connu, comment il a maté ces merdeux du Quartier latin, de la Sorbonne, les Cohn-Bendit, Geismar et tous ces bolcheviques de mai 68. Lui c'était un Président !


Si j'étais Président de la République......

 

Extrait de la page du mardi 24 novembre 2015 


Encore une journée de m... aire, ce matin j'ai coupé un bout de ruban tricolore tenu par deux employés communaux pour inaugurer dix places de parking devant quelques riverains  et pendant ce temps là Hollande est à Washington pour rencontrer Barack Obama. J'enrage, moi qui voulais tant faire un selfie avec lui le 6 juin 2014 je me l'étais promis le jour de mon élection et que j'ai dû me contenter d'avoir son portrait sur le gâteau de mes trente ans. Le 44ème président des Etats Unis, noir et qui fait en plus deux mandats. Ca c'est un Président !


Si j'étais Président de la République......

Extrait de la page du mercredi 25 novembre 2015 


Ce soir concert de la Sainte Cécile de l'Union Musicale. J'aime bien écouter de la musique, ça me calme, j'en ai tellement besoin avec tout ce stress que je subis en permanence. J'ai des envies de voyage en ce moment, (Kribi c'est déjà loin)  quand je pense à Hollande qui est parti à Moscou rencontrer Vladimir Poutine. Ce dernier qu'est ce qu'il m'impressionne ! Pas du genre à avoir des suées en passant par toutes les couleurs, à toucher sa mèche de cheveux, se frotter le nez... et à se sauver de trouille devant une révolte. Lui il se déplace avec son service de sécurité, Kalachnikov au poing, et on le respecte dans son pays et dans le monde entier. Quel président !


Si j'étais Président de la République.....

Extrait de la page du vendredi 27 novembre 2015 


Aujourd'hui j'ai mis sur mon compte Facebook, la liste Droite et Centre des candidats aux régionales. J'aurais tant aimé participer à la conquête de la Normandie avec tous mes amis; mais après en avoir beaucoup discuté avec eux, et sur leurs conseils insistants, j'ai préféré me consacrer exclusivement à ma commune, décision dont mes amis en lice m'ont vivement complimenté.
Hollande a réellement une santé de fer et une popularité en hausse. Il a passé sa semaine dans les avions à traverser la planète dans les deux sens de Washington à Moscou et en recevant la Chancelière Angela Merkell et David Cameron à l'Elysée. Tout le monde le reçoit pour l'écouter et se déplace pour le consoler. C'est un Président !


Si j'étais Président de la République.......

Extrait de la page du samedi 28 novembre 2015 


La semaine a été dure. Je suis de plus en plus critiqué, dénigré. Je n'y comprends rien. Je dis pourtant à tout le monde que je travaille de 7 h à 20 h tous les jours, le samedi et quelquefois le dimanche. J'honore de ma présence les associations, je consens à écouter et à accepter certaines doléances du personnel de mairie,  je passe presque tous mes repas avec une bonne partie de mes adjoints dans mes restaurants préférés à tel point que je suis boudiné dans tous mes costumes. On le voit je donne de ma personne. Je suis par monts et par vaux à Caen, Paris, Nice en Belgique, au Cameroun officiellement sur mes fonds personnels ... et rien n'y fait ! Je suis devenu impopulaire et personne ne m'aime. Où est passée ma notoriété du 6 juin 2014 (même si elle a failli m'échapper) quand j'ai reçu tous les grands de la planète, rois, reines à qui j'ai serré la main et qui maintenant ne se souviennent même plus de mon nom et de ma petite commune ?
Bon faut que j'me reprenne là. Le slogan de ma campagne était "l'avenir au présent" et mon avenir personne ne le sait encore mais moi je m' entraîne à ce qu'il devienne au plus vite mon présent. 



Allez encore un effort : vous voyez je fais tout ce qu'il faut :

Fier de la France et de servir nos concitoyens (twitter Romain Bail : Lien)



Un jour viendra peut être, je serai Président de la République ...

29 novembre 2015

A toute vapeur entre Caen et Le Havre via Ouistreham

Tonton bédouin raconte ...


A l'heure du club croisières, tonton Bédouin s'est penché sur les transports maritimes de voyageurs au départ de notre cité. Si on vous parle aujourd'hui d'une liaison (en tout bien tout honneur) maritime qui a duré plus d'un siècle, on évoquera dans une autre chronique la transmanche avant Britanny Ferries et même si vous êtes fidèles (eh oui toujours la liaison...) le récit d'un éphémère service de transport par hélicoptère (oui c'est ça histoire de s'envoyer en l'air) et j'en connais un dont la moustache frétillera à l'idée de ces voyages romantiques qu'il aurait pu accomplir avec sa récente conquête.


Caen-Le Havre, quelle galère!


S'il faut aujourd'hui un peu plus d'une heure pour relier les deux villes normandes, il n'en a pas toujours été ainsi. La Seine a longtemps été une frontière naturelle compliquée à franchir entre la Basse Normandie et le nord-ouest de la Haute; pas de pont en aval de Rouen ni de bacs, des routes difficiles et des liaisons ferroviaires quasi inexistantes. Dès 1835 avec l'essor de la navigation à vapeur, une ligne maritime régulière pour marchandises et passagers est créée entre les deux villes normandes avec escale à Ouistreham. Les premiers navires sont à propulsion mixte, voile et vapeur, avec des roues à aube et portent les noms de FuretCygne, ou encore NeustrieManche, Normandie...Mais on les connait mieux sous le nom générique de "bateau du Havre".

Le steamer "l'Hirondelle" de la ligne Le Havre-Caen dans la nouvelle écluse lors de son escale à Ouistreham vers 1910. On distingue parfaitement les deux roues à aube.

Les navires d'un tirant d'eau modeste emprunteront l'Orne jusqu'en 1910, date de la création du barrage de Montalivet interdisant toute navigation jusqu'à Caen. L'embarcadère alors situé quai de Juillet sera transféré quai Vendeuvre et la ligne utilisera désormais le canal de Caen à la mer, l'escale de Ouistreham étant aménagée dans l'écluse. La Compagnie des Paquebots à vapeur, devenue en 1897, Compagnie Normande de Navigation à Vapeur connut de belles heures. Entre 1863 et 1882, 400 000 voyageurs  sont comptabilisés entre Le Havre et Caen; près de 20 000 voyageurs utilisent la ligne annuellement au début du XXème siècle. 


La ligne était aussi très utilisée pour le transport de marchandises, cette carte postale montrant l'embarquements de porcs à Caen en témoigne.

Un steamer nommé "Ouistreham"



Le steamer "Kyle Forth" a été lancé en 1905 et acquis en 1907 par la Compagnie Normande de Navigation à Vapeur qui le rebaptisa "Ouistreham". Le petit navire fut affecté la ligne Caen-Le Havre jusqu'en 1912, date à laquelle il fut revendu à une compagnie de Glasgow. Le navire sombra le 13 mai 1940 au large d'Anglesey au Pays de Galles.

Tout le monde descend


Si l'après Première guerre mondiale reste une période faste pour la ligne, puisqu'en 1930 un trajet dans chaque sens est organisé quotidiennement, la concurrence avec l'automobile et l'autocar est vive surtout après l'ouverture en 1932 du bac du Hode sur la Seine et l'amélioration sensible des liaisons routières. Si bien qu'en 1933, le service devenu déficitaire n'est plus offert que pendant les mois d'été pour se terminer définitivement en 1939 avec la réquisition des deux derniers navires.


Affiche-horaire de 1930: on y apprend notamment que les paquebots s'arrêtent à chaque voyage à Ouistreham pour y débarquer ou y embarquer des voyageurs de ou pour Le Havre. Le trajet coûte 23 francs en première et 15 en seconde (4 francs pour les militaires en tenue). Il faut y ajouter 2 francs pour un chien en laisse, 2 autres francs pour une bicyclette, 4 pour un tandem, 8 pour une moto. Chaque passager peut embarquer 40 kilos de bagages, malle, carton à chapeau ou sac de nuit...(L'INSEE évalue 1 franc de 1930 à 0,54 euro d'aujourd'hui...)

Épilogue tragique


Les deux derniers navires en service, l'Emile Deschamps et l'Adolphe Leprince, des sisters-ships lancés respectivement en 1922 et 1926 furent réquisitionnés en 1939 et reconvertis pour le compte de la Marine nationale en "arraisonneurs-dragueurs" (tiens, tiens, on en revient à notre introduction, mais non! je vous vois venir...pas celle-là!) sous les matricules AD 20 et AD 47. Le premier participa, en 1940, à l'opération Dynamo en embarquant à Dunkerque 500 soldats. Touché par une mine, il coula, il n'y eut que 72 survivants. Le second fut arraisonné par l'occupant à Saint-Malo et sabordé à Cherbourg en 1944.



Le bateau du Havre dans l'écluse de Ouistreham dans les années 30, il s'agit de l'Emile Deschamps ou de l'Adolphe Leprince. Des petits paquebots mixtes construits aux Chantiers de la Loire. 349 tonnes, une jauge nette de 103 tonneaux, leurs deux machines à vapeur les propulsaient à 12 nœuds. 700 passagers, un peu serrés sans doute pouvaient y embarquer. Un buffet était servi à bord.

Régulièrement on reparle d'un projet de liaison Caen-Le Havre par voie maritime, les deux villes n'étant distante par la mer que de moins de 50 kilomètres. Aux dernières nouvelles, c'est l'Agence d'urbanisme du Havre qui est en charge du projet sans doute un peu délaissé... On se souvient de la mésaventure advenue il y a quelques années à certains élus de Caen la mer qui testant cette traversée à bord du "Boëdic", la vedette qui effectuait alors des excursions sur le canal, s'étaient retrouvés bloqués en baie de Seine à la suite d'une avarie de machine...!



Merci à Valéry Lebigot  pour deux des illustrations
A lire avec intérêt    http://bateauduhavre.over-blog.com/

28 novembre 2015

L'empathie à la mode Bail !

Lors du Conseil Municipal du 9 novembre dernier, M. Josquin a souhaité faire le point sur un courrier adressé par R. Bail à Mme Lepetit, demeurant à la Pointe du Siège. Ce courrier a causé à cette dame une très grande émotion mêlée à une peur subite d'être expulsée dans les prochains mois.




Extrait de la lettre ci-dessus signée de Romain Bail et datée du 29 juillet 2015 

Madame, Monsieur

Vous disposez d'un immeuble soumis à l'article L 221.2 du Code de l'Urbanisme, comme indiqué dans votre convention , qui stipule que "... ces immeubles ne peuvent faire l'objet que de concessions temporaires qui ne confèrent au preneur aucun droit de renouvellement et aucun droit de se maintenir dans les lieux lorsque l'immeuble est repris en vue de son utilisation définitive "
Ainsi la ville ayant décidé de réaménager l'espace portuaire de la Pointe du Siège , je souhaite vous rencontrer pour convenir de la fin de votre concessions d'occupation temporaire de l'immeuble sis ......................
Vous pouvez prendre contact avec ma collaboratrice ....    
... 

Expulsée à 85 ans


Suite à ce courrier reçu fin juillet, Mme Lepetit confia ses angoisses à son petit fils, M. Cyril Tabourel lors d'une de ses visites. Un rendez-vous fut demandé en urgence à la mairie et fixé au 14 août.  R Bail leur exposa ses projets à savoir récupérer dans un avenir encore incertain le terrain de la maison de Mme Lepetit ainsi que ceux de trois autres familles demeurant aussi à la Pointe du Siège pour y implanter un immeuble de deux à trois étages. Il assura que cette dame bénéficierait d'un nouveau logement au loyer ne dépassant pas une centaine d'euros, Mme Lepetit payant actuellement une soixantaine d'euros (loi de 1948).

M. Tabourel fit remarquer à R. Bail que ce courrier avait traumatisé cette dame âgée de 85 ans au point qu'elle n'en avait pas mangé pendant trois jours, redoutant de quitter cet endroit calme où elle demeure depuis 32 ans. Il  lui rappela que lui aussi avait une grand mère qui aurait été tout aussi bouleversée à la réception d'un tel courrier. Comme à son habitude et pour se dédouaner, R Bail accusa son secrétariat "d'y avoir été un peu trop fort" sur les termes du courrier, que bien sûr, il n'a pas dicté et a signé sans aucune relecture......

 

Le café de la discorde


Souhaitant tout autant calmer le jeu, qu'arriver à ses fins, Bail se justifia au Conseil municipal après la question de M. Josquin, d'un rendez-vous qui s'était très bien passé et dans la plus grande compréhension des deux visiteurs. Il parla d'une visite rendue depuis à Mme Lepetit au cours de laquelle, ils partagèrent un café ! Voilà un Maire plein d'empathie vous dites-vous !
Suivant de chez lui en vidéo le conseil municipal, M. Tabourel n'en crut pas ses oreilles devant de tels mensonges. Car là est bien le problème : suite à ce rendez-vous, Mme Lepetit n'a jamais ni réponse, ni visite. A ce jour elle ne sait toujours pas où elle sera dans quelques mois, ni ce qu'il adviendra de sa maison. Elle n'a plus jamais eu aucune nouvelle de la mairie !

Très affecté et en colère, M. Tabourel décida de s'adresser de nouveau à R Bail le 23 novembre pour lui signifier son indignation et réclamer des excuses envers sa grand mère.







Menteur, vous n'êtes qu'un menteur



M. Josquin, au cours des questions diverses du dernier conseil municipal a lu le courrier de M. Tabourel et a demandé au maire de s'expliquer sur la suite donnée à ses projets et sur le devenir de Mme Lepetit. Bail sans se démonter se contenta de répéter que pour l'instant rien n'était arrêté et qu'il l'avait confirmé à Mme Lepetit lors de sa visite chez elle autour du café qu'elle lui avait offert. Attention Bailocchio ton nez s'allonge, s'allonge ...

Alors là c'en fut trop pour son petit fils qui ne put se contenir et se levant hurla du fond de la salle du Conseil municipal "MENTEUR VOUS N'ETES QU'UN MENTEUR, vous n'avez jamais rendu visite à ma grand mère et jamais bu de café avec elle". Et cela répété à trois reprises !
Tous ses adjoints, ses conseillers et la salle bien sûr furent témoins de l'embarras de Bail qui visage pourpre, fermé, agité de tics nerveux n'eut même pas le réflexe d'évacuer l'intervenant qui avait osé l'apostropher avant de passer à une autre question malgré l'insistance de Mr Josquin à se justifier.





Du déni à l'arrogance



Une fois de plus force est de constater que Bail décide sans réfléchir puis effraie une vieille dame. Maintenant il recule sans assumer et sans s'excuser. Ses perpétuels mensonges ont amené une famille à se mobiliser pour venir au secours d'une grand-mère Ouistrehamaise qui dort difficilement depuis des semaines (nous avons nos sources) et vit depuis le mois de juillet dans l'angoisse de se retrouver à la rue ne pouvant payer un loyer plus élevé.
Mme Lepetit n'est pas la seule à être dans cette crainte, trois autres familles de la Pointe du Siège ont reçu le même courrier et ne savent plus quoi penser de leur avenir et de leur hébergement actuel.

LPB s'engage à suivre de très près ce dossier et dénoncera toutes manœuvres de Bail visant à tourmenter de nouveau Mme Lepetit et ses voisins sans aucun projet imminent, concret et officiel.

27 novembre 2015

Entretenons les flammes !

Si la vie reprend à Ouistreham après le choc du 13 novembre et si nous devons continuer à nous défendre, nous n'avons pas, nous les rédacteurs de LPB et d'autres encore, fait notre deuil ! A notre façon, alors que deux semaines après les attentats qui ont touché Paris et Saint-Denis, un hommage national sera rendu ce vendredi, aux Invalides, nous avons choisi de vous inviter à lire ce texte. C'est notre ressenti si bien exprimé par un de nos amis 



Par une triste nuit d'automne je descends l'avenue de la Liberté vers la plage. En chemin je traverse la rue de la Victoire, il n'y a personne. La mer est calme, grise et fatiguée. Mes pas me guident vers la fière flamme métallique érigé en l'honneur des 177 commandos français qui sur ces plages, par une matinée de printemps, vinrent apporter la liberté. Je gravis les marches, me recueille un instant le regard perdu vers la lune pâle. Je laisse à la nuit cette flamme victorieuse, descend sur la plage et oriente mes pas et mes pensées vers un autre monument d 'acier.

Il est là plus loin, un peu à l'écart entre deux talus dans la pénombre, ses branches garnies de feuilles rouges et vertes s’élançant vers le ciel. L'arbre de la Liberté. Blottie entre ses racines fermement boulonnées au sol en béton, vacille, dans la bourrasque, une petite flamme. Ils ont été vaincus sans pouvoir combattre, ils ne portaient ni armes ni uniformes, ils affichaient simplement leur bonheur d'être ensemble, hommes, femmes, jeunes ou vieux, de tous pays. Corps brisés par le métal comme ceux qui, 71 ans avant, se sont couchés définitivement sur cette immense plage. Mêmes gestes des mains appuyées sur les plaies béantes pour empêcher le sang, la vie, de quitter les corps, mêmes cris, mêmes souffrances. Ils ont été frappés par la rafale tirée par un barbare glacial et mécanique. Amis attablés, amoureux enlacés, happés par la large faux qui un vendredi 13
au soir a décidé de frapper au hasard. Funeste loterie ou celui qui gagne évite les balles et sauve sa vie.

C'est en veilleur que nous devons continuer pour qu'une flamme aussi fragile ne soit pas soufflée par le vent sombre d'une macabre soirée d'automne. Il fait froid maintenant, nous rentrons par l'avenue de la Résistance, enveloppé par la nuit.



24 novembre 2015

L'opposition municipale contre les stationnements payants à Ouistreham


Le dernier conseil municipal du 23 novembre a vu aboutir le dossier redouté par beaucoup de Ouistrehamais ces derniers mois : le stationnement payant 6 mois de l'année le long du littoral. Pétitions, manifestations se sont succédées. Romain Bail est resté sourd à l'avis de beaucoup d'habitants, de commerçants et de sportifs ! L'opposition s'est relayée avec véhémence pour défendre les opposants à ce projet... sans résultat. Pire, le son de la retransmission par vidéo en direct de ce Conseil a été coupé au cours de ce débat ! C'est ballot !  Encore un problème technique pour lequel la mairie est impuissante ! C'est pourquoi Le Petit Bédouin s'est procuré le discours d'André Ledran lors de ce Conseil municipal et vous le communique in extenso.
Suivra une vidéo de l'intervention de Madame Borner sur le même thème. 

 

 Discours d'André Ledran


"J'ai toujours refusé d'envisager de créer un stationnement payant. L'étude du dossier qui nous est soumis me conforte dans ma conviction. Il arrive que des communes créent du stationnement payant :
pour financer la création d'équipements offrants aux usagers des nouvelles possibilités de stationnement dans de meilleures conditions de disponibilité, de proximité, de sécurité. L'usager est alors invité à payer un service supplémentaire.
- pour limiter la durée d'occupation d'espace de stationnement dans des quartiers commerçants et assurer ainsi une meilleure rotation de l'occupation en évitant en particulier les véhicules ventouses. L'usager bénéficie, en échange de la somme versée, d'une disponibilité de places qui facilite ses courses et le commerce s'en trouve favorisé.

Rien de tout cela ne concerne le projet qui nous est proposé :
- il ne crée aucune place supplémentaire;
- le problème de la rotation dans l'occupation des places ne se pose pas dans les espaces concernés.
Il s'agit en réalité de faire payer une redevance donc un impôt pour une occupation très temporaire du domaine public. Oui, un impôt. Après la surtaxe sur l'eau et la réduction ou la suppression des abattements c'est une troisième mesure fiscale qui frappe les ouistrehamais.
Une première question se pose :
- le domaine public appartient à tous et ne peut être réservé à l'usage de quelques uns ;
- la redevance est un impôt et le principe fondamental est l'égalité devant l'impôt.
Comment admettre donc que certains puissent occuper le domaine public sans payer alors que d'autres habitants de la même commune devront payer la redevance. Les services de la préfecture devront se prononcer et, si nécessaire, la justice administrative pourra être saisie. Vous nous direz Vinci Park va investir. Investir quoi ? des dispositifs permettant de collecter cette forme d'impôt ? Supprimez l'impôt, l'investissement n'est pas nécessaire. Il n'apportera rien aux usagers.

Force est de reconnaitre que l'argent est la seule justification de cette opération. C'est donc à la mesure de ce que cela coûte et rapporte qu'il faut juger l'intérêt de l'opération.
Pour la première année 2016 (référence en annexe 9) les recettes encaissées seront :

- Place Alfred Thomas   46 500€
    Abonnés                        3 833€
- Voiries                         238 391€
Total                             288 724 €

 Ce sont donc 288 724 € qui seront prélevés sur le pouvoir d'achat des Ouistrehamais , des résidents et des visiteurs. C'est autant de moins pour le commerce local.


Que revient-il à la ville puisque là est l'essentiel de la motivation ? Une redevance fixe de 5000 € garantie, plus une redevance variable de 42235 € (estimée) soit au total 47235 €  ce qui fait 19.8 % des recettes encaissées. Même pas 20 % ! Et tout n'est pas bénéfice car la ville doit, en échange, la mise à disposition gratuite du terrain et surtout le contrôle du stationnement payant. Que représente cette charge ? Au moins 2 agents par jour pour parcourir plusieurs fois, à pied, la zone du Port à Colleville. Avez-vous estimé la charge annuelle pour assurer 7 jours / 7 donc samedis, dimanches et jours fériés ? Combien d'agents faut-il ?  Et qui dit contrôle dit sanction ! Les agents doivent donc être habilités à sanctionner. Quel sera le montant de l'amende ? On le sait : stationnement génant, 35 €, stationnement très génant, 135€ ! Qui gardera le produit de ces amendes ? Combien en attendez-vous ? Je doute que les visiteurs sanctionnés reviennent à Ouistreham.

Si nous faisons le même calcul pour les 4 années de mandat qui vous restent de 2016 à 2019:

                      Parking
                 A THOMAS           Abonnés       Voiries                Total

2016               46 500                3 833         238 391            288 724 


2017               53 475                3 910         264 614            321 999 

2018               64 571                3 988         315 922            383 881

2019               71 028                4 068         348 865            421 961

Total             235 574              15 799      1 165 192          1 416 565

En 4 années c'est 1 416 565€ qui seront prélevés dans les poches des Ouistrehamais, des résidents et des visiteurs. Leur pouvoir d'achat en sera diminué d'autant.

Pendant ces 4 années que recevra la ville ?

                    Redevance fixe        Redevance variable        Total

2016                    5 000                     42 235                   47 235

2017                    5 050                     60 091                   65 141 

2018                    5 101                     94 127                   99 228 

2019                    5 152                    114 540                 119 692

Total                  20 303                    310 993                 331 296 

331 296 € pour la ville sur 1 416 565 € prélevés soit 23.3 % !  Et pendant ces 4 années elle aura assuré la charge que représente le contrôle du stationnement. Est-ce vraiment une bonne affaire pour la ville ? 

Que nous réserve l'avenir ? La loi semble prévoir un tranfert de l'intercommunamité de la voirie : entretien et nouveaux travaux. Il est à craindre que dans cette logique les recettes issues de redevances d'occupation du domaine public de la voirie soient transférées à Caen la mer au 1er janvier 2017. Dans ce cas la restitution à la commune ne concernerait que les recettes de 2016 soit 42 000€ et ceci définitivement! La progression des recettes réelles, ou pas, profiterait totalement à Caen la mer. Cela doit vous faire réfléchir  Faut-il vraiment engager cette opération en 2016 ? Il n'est pas trop tard pour mieux mesurer l'intérêt de la ville



Intervention de Madame Borner


On écoutera en complément cette vidéo qui relate l'intervention remarquable de Mme BORNER pendant ce conseil. Elle rappelle le hiatus entre le cahier des charges et le contrat, entre les propos du Maire dans la presse à moultes et réitérées reprises et le résultat de l'appel d'offre. Bravo Madame Borner. 

   



Vous avez dit mensonges M. Bail ? Alors on vous rappelle vos propos !