30 novembre 2014

Le prince de Bella Air ...


Suite à un message d'un de nos fidèles lecteurs, nous sommes partis surfer sur la page FACEBBOK de notre cher maire. Dans ses livres déclarés être lus, nous pouvons trouver "Le prince", de Machiavel (Lien: https://www.facebook.com/romain.bail.9/likes_section_books)




Comme nous l'a écrit notre cher lecteur, quand on connait ce livre on peut aisément faire le parallèle avec notre cher maire. Toutefois, LPB vous laisse en juger par vous-même en découvrant la synopsie de cet ouvrage écrite par Paul Klein.



"Dédié à Laurent de Médicis, Le Prince est une oeuvre nourrie par l'expérience d'ambassadeur de son auteur. Machiavel y définit les fins du gouvernement : sur le plan extérieur, maintenir à tout prix son emprise sur les territoires conquis ; sur le plan intérieur, se donner les moyens de rester au pouvoir. 

Parce que les hommes sont égoïstes, le prince n'est pas tenu d'être moral. Il doit être craint en évitant de se faire haïr par le peuple. La réduction de Machiavel au machiavélisme est cependant trop simpliste. On peut même lire Le Prince comme une des premières oeuvres de science politique, l'auteur ne cherchant qu'à décrire les mécanismes du pouvoir, à la manière du physicien qui détermine les lois de la gravitation. 

Rousseau ou encore Spinoza ont même pensé que Le Prince s'adressait en vérité au peuple pour l'avertir des stratégies utilisées par les tyrans. Oeuvre géniale dans son ambiguïté, Le Prince peut donc être lu soit comme un traité de gouvernement à l'usage du despote, soit comme un ouvrage de science, voire comme une critique déguisée du despotisme." -- Paul Klein


Chacun se fera une idée de sa façon de comprendre ce texte...

27 novembre 2014

Souvent maire varie, Bien fol qui s'y fie !



Souvent Maire varie,

Bien fol est qui s’y fie.



Le Petit Bédouin ose, amis lecteurs, vous révéler que ses textes ont de l'influence sur les décisions du maire ! Vous n'osez pas y croire ? Eh bien dussions-nous avoir des chevilles enflées ...oui nous avons de l'influence sur l’édile ! N'en déduisez pas que toute personne rencontrée dans la ville et avec des chevilles un peu fortes appartient à notre rédaction ! Ce serait aller trop loin ! Quelques exemples demandez-vous ? Au hasard...

 Le Cabieu

La rénovation de la toiture du Cabieu avait été votée par l'ancienne municipalité et refusée par notre édile. 
"2014ST02 CINEMA «LE CABIEU» REFECTION DE LA TOITURE/CHARPENTE ET TRAITEMENT DES FAÇADES : au regard des devis des offres reçues, le marché de travaux a été déclaré sans suite pour des motifs d’ordre budgétaires. Une nouvelle procédure sera lancée ultérieurement."  (conseil municipal du 22 septembre 2014).

Dans un article sur le Cabieu rédigé après ce conseil mais publié le 19 octobre,  LPB avait abordé ce sujet. Qu'advint-il ? "Ici, la Ville construit votre Avenir" ...en rénovant le cinéma ! Panneau érigé en témoignage de la décision ? Enfin... espérons le ! Youpi !




Le Téléthon


Tous les employés de la ville savaient depuis des semaines, surtout évidemment ceux affectés à l'événementiel que le téléthon n'aurait pas lieu. Cela leur a été dit officiellement. Certains de nos lecteurs, nous avaient confirmé l'information depuis plusieurs semaines. Nombre d'associations en colère sont en train de s'organiser pour faire face à ce refus et préparer, seules, quelques manifestations. On recherche en effet des barnum, des sono, ...

Nous avons sorti l'article du 9 novembre !  Conséquence ? Romain Bail annonce sur le mur facebook d'un ouistrehamrivabellais de renom, très écouté et lu, que l'information est fausse ! Que le téléthon aurait lieu ! Tordu direz-vous (hi hi !) ? Ce téléthon avec ou sans le personnel et les infrastructures de la mairie ? Sans évidemment ! Trop cher pour Lise ...On regrette de l'avoir retrouvée celle là ! Elle et les autres préfèrent le Bourgnonthon ! Moins efficace pour la recherche certes ! 


Le conseil municipal



LPB, vous le savez a souvent persiflé sur le Conseil municipal muet comme une carpe écoutant religieusement son maire. Eh bien voici qu'une révolution de palais a eu lieu au dernier conseil ! En effet nous vous confirmons que les conseillers ont une langue ! Ils ont eu droit à la parole ! A tour de rôle ! Qui pour défendre le refus de la mairie de contribuer au téléthon voir ci-dessus ! Qui les conventions et contrats divers ! Qui les activités scolaires ! ...Chacun, à son tour, a présenté ou lu un point au conseil ! Trop maîtrisé, trop lissé, trop récité, trop ...! Mais enfin ils ont parlé ! Ah LPB ...trop fort !  


Nous aurions pu parler aussi du jeu du chat et de la souris avec la promenade Léon Gautier et de bien d'autres choses comme la Journée des Oubliés des Vacances ...mais...

...en conclusion

Si vous voulez obtenir une manifestation faites savoir par LPB qu'elle est refusée par notre maire ! Il démentira peut-être et fera en sorte qu'elle existe. C'est le sujet de conversation préféré de notre édile  dans les réunions, rencontres, salons et autres lieux publics : souligner que LPB raconte n'importe quoi et le prouver par une volte face. 

25 novembre 2014

Le phare, emblème de Ouistreham !

Nous vous proposons une nouvelle découverte de notre cité, le phare si caractéristique, véritable emblème de la ville, et, plus modestement, emblème de LPB !



Sa situation





Sur la rive est du canal le phare signale l'entrée de l'estuaire de l'Orne et donc les atterrages du port de Caen-Ouistreham. Il domine, à l'est, la réserve naturelle de la pointe du Siège donc au cœur de l'estuaire de l'Orne et à l'ouest l'ensemble de la ville de Ouistreham. Visible à 16 milles marins il indique les dangereux rochers des Essarts montrant la direction aux marins. 

Sa construction




L'histoire de ce phare de Ouistreham est un prolongement de celle du canal que nous avons décrite quelques semaines auparavant. Phare à terre, cylindrique, mesurant 38 m de haut, fabriqué en granite et peint en rouge et blanc, il fut mis en service en 1905. Il a remplacé un premier phare qui existait depuis 1886. C'était alors une tour carrée de 13 m de haut. 


Description de sa mise en service en septembre 1905 : "Le nouveau phare à feu fixe d'horizon blanc a été mis en service dimanche dernier. Le foyer est à 35 m. 40 au dessus du sol. L'appareil lenticulaire de 0 m. 30 de distance focale, éclairé à l'incandescence par la vapeur du pétrole, a une puissance lumineuse de 700 becs Carcel et peut atteindre un rayon de 16 milles." (in : http://villesducalvados.free.fr/01ouistreham1.html)


Aujourd'hui grâce à ses 171 marches en granite bleu de Vire, on accède à l'optique, une lampe halogène de 650 W derrière une demi-lentille de Fresnel. La partie haute est peinte en rouge en écho aux balises latérales bâbord puisqu'il est implanté sur la gauche du chenal quand on entre au port. 

Au cours de l'été 2005, à l'occasion de son centenaire, un jeu de lumière a été installé. Ces lumières éclairent la base de l'édifice, et permettent aux Ouistrehamais, en fonction de la couleur, de savoir si la mer est montante ou descendante : il est bleu lors de la marée montante, blanc le reste du temps. 



Notre phare a été construit à côté d'une usine hydraulique, fonctionnant à l'époque et toujours visible de nos jours. Seule la cheminée de brique a été détruite. 







source : http://villesducalvados.free.fr/01ouistreham1.html

Son fonctionnement


Gardien de l'estuaire de l'Orne, le phare est à occultation : trois secondes de lumière blanche sont suivies d'une seconde d'obscurité montrant la direction aux marins. Il a une portée de 16 milles. Ce phare est automatisé, mais la présence d’un gardien rend sa visite possible. 
Notons que le phare de Ver-sur-Mer est contrôlé depuis Ouistreham.




source : http://villesducalvados.free.fr/01ouistreham1.html



23 novembre 2014

L'incroyable succès du petit bédouin...



Vous vous interrogez certainement sur le succès de LPB qui alimente beaucoup de conversations. En effet, depuis le mois d’août, il y a eu plus de 83 000 connexions au site. Chaque jour de publication plus 1 000 personnes se connectent.

Pourquoi un tel lectorat ?

La rédaction de LPB a fait les choix suivants :
- une publication régulière tous les 2 jours à 7 h. C'est un rythme qui fonctionne bien maintenant. Après plus de 1200 connexions le jour de la diffusion d'un article le deuxième jour chute à 700 ou 800 connexions ;
- chaque article est étayé ( avec enquêtes, documents, contacts...) et travaillé en comité de rédaction ;
- un réseau de lecteurs alimente le site en fournissant des documents et en réagissant parfois vivement ;
- les critiques sont analysées, étudiées et prises en compte assez souvent pour redresser le style ou le contenu (le fond et la forme) par exemple moins surnoms qu'au début, plus d'humour...
- un refus systématique de publications qui pourraient porter atteinte aux personnes, vie privée en particulier, détails physiques ou encore polémiques, antagonismes et rancœurs  personnels ... ;
- un style rédactionnel bien défini qui consiste à écrire les articles à plusieurs pour garder une unité dans le ton ; 
- l'anonymat qui nous est reproché est aussi un jeu qui pimente les choses mais surtout qui nous permet une plus grande liberté d'action ; 
- une source d'inspiration inépuisable: Romain Bail et une partie de son conseil municipal !!!

Allons-nous continuer ?


Aujourd'hui nous disons oui (même s'il est difficile parfois de mener vie et travail avec ce blog) parce que nous voulons informer les habitants sur qu'il se passe dans la ville. Nous vous avions expliqué il y a un certain temps notre but ...

- vous faire connaitre votre commune, (histoire, entreprises, événementiel parfois...),

- vous informer sur les dossiers de la cité (recrutements, finances, associations...),
- vous alerter sur d'éventuelles pratiques obscures ou ambiguës (passe-droits, autoritarisme, sectarisme,...),
- rétablir la vérité quand celle-ci est bafouée, malmenée,
- vous inciter à donner votre avis pour une démocratie participative.


Subissons nous des pressions ?



Oui nous subissons des pressions, des menaces informatiques et depuis peu judiciaires de personnes cependant extrêmement laxistes avec la loi... Si nous ne sommes pas portés par un parti, par un mouvement ou une obédience quelconque (aucun d'entre nous n'est un frustré d'un mandat électoral perdu car nous n'en avions pas ! C'est la plus stricte vérité contrairement à ce qui se dit sur certains sites) nous sommes profondément choqués par ce que nous avons vu avant puis après les élections dernières (relisez nos premiers articles) et cela ne faisant que s'aggraver nous ne sommes pas prêts à abandonner notre combat.







vendre pour exister


La ville de Ouistreham a organisé une vente aux enchères de son patrimoine matériel usagé et obsolète le vendredi 21 novembre, à la grange aux Dîmes. Intention louable direz-vous ? Pourquoi garder dans sous-sol ou greniers, des objets en fin de vie ? Rien à redire chers lecteurs n'est-ce pas ?

Le catalogue ...

Un catalogue est édité pour cette vente faite sous le contrôle de Maitre Edeline huissier de justice à Douvres-la-Délivrande. (http://www.youblisher.com/p/1021512-liste-objets-vente-aux-encheres/). On y trouve scies, sécateurs, tronçonneuse, citerne avec dosatron (traitement), une citerne arrosage (500l) , roue tractopelle JCB, taille haie électrique, remorques, du matériel informatique et bureautique,... mais aussi un lot de tables et chaises d’école, quads... Ha ? ! Ce n'est plus utile ? Et si une classe ouvrait dans les années à venir ? N'est-ce pas un peu rapide de liquider ainsi des tables en très bon état ? Et les quads ? Inutiles ? ...LPB se dit qu'il ne connait peut-être pas bien les besoins en matériel pour le plage...Alors garde ta langue LPB ! Mais il y a aussi un micro-onde utilisé dans les colloques, rassemblements, ...prêté aux associations. Oh alors là on comprend mieux la vente à 1€ ! Un sous c'est un sou ! Même réflexion pour le réfrigérateur ! Cela fera quelques € de plus dans la mairie ! ...La mairie ne va quand même pas se mettre à aider les associations n'est-ce pas Lise ?

...et ce qui n'était pas dans le catalogue...


...Et puis il y a tout ce qui a été exposé dans la Grange aux Dimes ! 
Des médailles offertes à la ville, au maire lors de réceptions dans les jumelages ou dans le cadre de visites officielles où lorsque des navires séjournaient à Ouistreham (Marine nationale, bateaux étrangers...) comme le veut la tradition. Des cadeaux reçus par le précédent occupant de la mairie et qu'il avait laissés en toute honnêteté en partant. C'était le patrimoine de la ville ! Tout ce qui rappelle André Ledran a été vendu ! Philistins ! Et des livres ...ceux de la bibliothèque stockés à la mairie, faute de place dans les locaux, pour faire une rotation dans la présentation des ouvrages ! Eh bien ils ont été vendus ! Oui oui vendus ! Ça fait des sous vous dis-je ! On rachètera ! ...ou pas ! Peut-être ne savent-ils pas lire ? Philistins !

Romain Bail voulait vendre pour tourner la page, pour en finir avec l'ancien régime. Vendre les souvenirs de l'ancien régime, les médailles offertes à la ville, l'ancien mobilier, le bureau de l'ancien Maire, bref... il faut tout changer...


Quand la bêtise et l'amateurisme se conjuguent ...pour malmener une commune !

Promotion pour Raphaël Chauvois

La lecture du blog de Raphaël Chauvois, nous permet de découvrir que le mois de novembre 2014 restera une date très importante pour le leader de l'opposition municipale ouistrehamaise. http://www.raphaelchauvois.fr/

En effet, on y apprend qu'il vient d'être nommé chevalier dans l'Ordre national du Mérite et élu Vice-Président du conseil régional de Basse-Normandie en charge de l'économie et du tourisme. C'est la récompense de son investissement dans l'organisation des cérémonies de commémoration du 70ème anniversaire du Débarquement mais aussi de son action dans le développement touristique de la région. Rappelons que Raphaël Chauvois était en charge de l'organisation de la commémoration du D-Day au Conseil régional depuis 2012 (même si d'aucuns se sont attribué la Marianne d'or sans partage pour trois mois de travail grâce au choix des urnes !). 


L'ordre national du mérite 

L'ordre national du Mérite est le second ordre national après la Légion d’honneur. Il a pour vocation de récompenser les « mérites distingués » et d’encourager les forces vives du pays...Il s’agit du second ordre national destiné à honorer des citoyens français en complémentarité avec la Légion d’honneur...

L’ordre national du Mérite a vocation à accueillir des générations plus jeunes dont la valeur n’attend pas le nombre des années. Il est chargé de stimuler les énergies individuelles, de fédérer toutes les volontés et de récompenser l’innovation et la participation au rayonnement de la France.
(source: http://www.legiondhonneur.fr/fr/page/lordre-national-du-merite/85)


LPB  se pose une question pour laquelle il va enquêter. Qui va remettre cette insigne à Raphaël Chauvois ?  André Ledran, qui le considère comme son héritier ?

Vice-Président du conseil régional


"Je veux mobiliser l'ensemble des énergies normandes pour continuer à développer l'attractivité de notre territoire. Je veux défendre les entreprises normandes, promouvoir le made in Normandie. Je veux accompagner les mutations économiques de notre territoire et favoriser l'innovation" peut on lire sur la page Facebook de notre nouvel économiste.

Tout un programme!



Peut-on déduire de cette nomination que le développement économique de Ouistreham est assuré ? Michel Fricout, patron du MEDEF de Basse-Normandie, maire adjoint, et Raphaël Chauvois, Vice-Président de région, conseiller municipal d'opposition, sont là pour veiller pour notre ville... Sauront-ils s'entendre ? L'avenir le dira ? 



21 novembre 2014

Conseil municipal, last but not least !

Le 24 novembre prochain à 20 H se déroulera le dernier conseil municipal de l'année 2014   ! Hé oui déjà ! 


,


L'ordre du jour (2 pages !) de ce conseil est édité ! (Lien) A sa lecture nous constatons avec effroi que 37 points sont inscrits ! Oui, Oui vous avez bien lu, 37 points inscrits à l'ordre du jour de ce conseil ! En sachant que le maire a circonscrit les débats entre 20 H et minuit, questions diverses comprises, cela fait 37 points à aborder en moins de 4 heures de débats ! Ce n'est pas de l'efficacité c'est de l'autocratie, du caporalisme, ... car le terme même de "conseil municipal" est vidé de son sens ! Pas de discussion ! Les élus sont des machines à entériner les décisions du chef "suprême" et le plus invraisemblable ...c'est qu'ils l'acceptent !

Pourquoi autant de points inscrits à l'ordre du jour ?


Posons-nous en effet la question. Trois réponses viennent à l'esprit :

  • Le maire et sa majorité ont imposé un règlement intérieur instituant un conseil municipal convoqué tous les 2 mois et non plus mensuellement comme précédemment.
  • Une cascade d'annonces médiatisées faites ces 2 derniers mois ne peuvent être validées que par le vote du conseil municipal. Eh oui, comme nous vous l'avons révélé dans différents articles et malgré les dires et écrits de quelques groupies fidèles, le maire d'une commune n'a pas tous les pouvoirs même si celui-ci veut "repenser notre démocratie" comme il l'a écrit en fin de conseil municipal au printemps dernier.
  • En inondant un conseil municipal d'autant de points à examiner, il est facile de comprendre la stratégie de l’édile : bâillonner les élus de l'opposition. Ils ne peuvent donc plus exprimer leur avis, dénoncer éventuellement, de façon motivée et construite, les points polémiques ou litigieux.

Brillant disiez-vous ? C'est une démarche intellectuelle perverse d'un maire bafouant toutes les règles de notre démocratie.


Quels sont ces points ?

>Point 2



C2014-06 : Signature convention fourrière 

C2014-07 : Convention de partenariat pour la mise en œuvre de PV automatique. 








Nous vous confirmons que l'ouverture de la chasse aux contrevenants est ouverte permettant ainsi des rentrées budgétaires substantielles pour financer les dépenses somptuaires et inconsidérées de notre maire ! Il est vrai que depuis quelques semaines "It's raining cats and dogs" (Il pleut des hallebardes) sur Ouistreham, les hallebardes, si vous permettez, étant des PV ! 
                                                                                                                          
Un chiffre à retenir
Augmentation des PV en 2014, inscription au budget d'investissement : + 10 000€ (décision du CM du 29 avril 2014) 


> Point 5: Remboursement de frais des élus dans le cadre de leur mandat


Il est demandé aux membres du conseil municipal d'attribuer des mandats spéciaux et pour certains permanents permettant au maire de se faire rembourser ses dépenses personnelles engagées dans le cadre :

  • "de l’organisation et du déroulement des cérémonies commémoratives du 70 ème anniversaire du débarquement Allié, et autoriser le remboursement des frais qu’il a pu engager dans le cadre de cette mission, qui s’est déclarée dans l’urgence dès le 14/04/2014". En clair, remboursements de ses nombreux frais de bouche : exemple au Carlota avec des journalistes  (800€) ou au faubourg Saint Honoré (Paris)...;
  • "de la consolidation et la stimulation du jumelage avec Braine l’Alleud, et à autoriser le remboursement des frais engagés dans l’accomplissement de cette mission " ;
  • "de l’attribution à la commune de la Marianne d’Or, et à autoriser le remboursement des frais engagés dans le cadre de cette mission". En clair remboursement d'un aller-retour en avion Caen-Nice (plus de 800 € par Air France) le 03/07/2014 pour être présent à la remise du "césar"; 
          (lien: https://twitter.com/BailRomain/status/484645121712201728))

    Nice le 3/7/2014 -Remise par Philippe ESTROSI - Maire de Nice
     de la Marianne d'or

    • "des dépenses engagées pour se rendre aux réunions de l’AFCCRE, et à autoriser le remboursement des frais engagés dans l’exercice de cette mission". Et là vous vous dites c'est quoi l'AFCCRE ? AFCCRE c'est Association Française du Conseil des Communes et des Régions d'Europe. Depuis mai 2014 suite à cooptation, mister Bail est membre du comité directeur de cette association que l'on peut considérer comme un lobby (voir notre article du 23/10/2014 et voir article Ouest-France du 24/07/2014). Mais bon sang nous n'avons pas voté pour un mandat dépassant Ouistreham, que diantre... vous dites-vous ! L’addition va devenir lourde ! Attention à vous, associations ouistrehamaises ! Vous allez perdre vos dernières plumes ! Et ce n'est pas fini car les 15 et 16/12/2014, notre Romain local souhaite se rendre à Rome, la "ville éternelle" pour participer à la Conférence européenne sur la citoyenneté et les jumelages (Lien vers le site). Donc nous vous laissons déduire qui passe à la caisse pour cette escapade sous couvert de l'AFCCRE ! 





    > Point 10 : Fiscalité directe locale - Vote de la surtaxe sur l'eau potable


    Au delà de ne pas respecter ses promesses de campagne, à savoir baisser les impôts locaux des ouistrehamais, le maire de façon sournoise va doubler tout simplement la surtaxe sur l'eau potable consommée par les habitants. Pire... il se permet de justifier cette hausse en indiquant que cela permettra d'anticiper le paiement d'éventuels travaux sur le réseau d'eau potable de la commune sans recourir à l'emprunt !



    > Point 13 : Finances publiques communales - Attribution de subventions à des associations


    Au 3ème alinéa de ce point 3, le maire demande que soit octroyée une subvention de 25.000€ à la société qui finance le défi Yvan BOURGNON, la Sarl YVENT (Adresse WEB) - chemin du clos 47, 1675 MOSSEL (Suisse) et dont le gérant est ... Yvan BOURGNON "himeself". (Voir notre article du 02/11/2014)
    • C'est une Société A Responsabilité Limitée (SARL) et donc pas une association, Monsieur le maire !!!! Ne nous prenez pas pour des ... imbéciles !
    • Sans réécrire notre article du 02/11/2014 [Lire l'article], il est stupéfiant de constater qu'un maire néo-libéral, soutenu par un adjoint président du MEDEF du Calvados, se serve des deniers publics pour financer une société privée, qui plus est, suisse ! A la mairie maintenant... "on socialise les dépenses, et on privatise les recettes !"
    • En outre ce qui est incroyable c'est l'objet statutaire de cette société qui a pour but "toutes les activités liées à la chasse des oiseaux et rongeurs nuisibles au moyen de rapaces dressés". Vous vous dites que LPB délire ! Eh bien non car nous avons trouvé pour vous la fiche de cette société au capital de 20.000 CHF ( 1 € = 1,20 CHF ) et immatriculée sous le numéro CH-550.1.045.402-2 au registre de commerce du canton de Fribourg (Suisse) : Lien vers la fiche. Alors ? Étonnant, non ? CONSTERNANT plutôt et surtout pas clair ! Bravo aux mairies de La Rochelle, des Sables d'Olonnes et à d'autres communes ... d'avoir refusé ce défi ! Le versement de cette somme à la société helvétique par la commune de Ouistreham permet à l'entreprise de reconstituer partiellement son capital (le bateau faisant partie du capital de la société) !!! Après recherches et au vu du recueil des jurisprudences communales constantes en la matière (Lien), il semble que cette décision pourrait être jugée illégale par le Conseil d'Etat si celui-ci était saisi par un tiers ou un collectif ou par la Chambre Régionale des comptes ou par l'administration des Finances Publiques.

    > Point 20 - Gestion des ressources humaines - Révision de la rémunération d'une chargée de mission...


    ...ou une promotion interne accélérée à la mairie !!! Ce n'est pas un effet de l'ascenseur social, mais de l'ascenseur communal à la mode Bail ! Et oui en moins de 5 mois le salaire net de cette chargée de mission "bailo-europhile" passe de 1 542 € à 1809.35 euros soit un coût annuel passant de 32 401 € à 38 855 euros hors prime de fin d’année. La conséquence est une augmentation de la masse salariale communale (vivement déconseillée par l'audit venu présenter ses conclusions au conseil municipal de septembre !) et c'est Noël avant l'heure pour cette collaboratrice zélée (tu m'étonnes !!!) aux missions et attributions fictives sinon celles de s'occuper de la carrière européenne (espérée) du maire ! Attention à la surchauffe Mister Bail !  



    > Point 22- Urbanisme - Dénomination d'une voie communale


    Souvenez-vous de notre article sur notre vétéran Monsieur Léon Gautier [Lien vers notre article du 5/11/2014]. Comme l'a demandé Monsieur Léon Gautier c'est au conseil municipal de se prononcer sur le nom d'une voie et plus particulièrement le nom de celle qui honorera la bravoure de cet homme et de ces compagnons. Ce sera donc Promenade N°4 Commando franco-britannique et non comme l'avait décidé seul, Romain Bail, promenade Léon Gautier.
      

    > Point 30 : Changement de nom de la commune de Ouistreham en Ouistreham Riva-Bella - Lancement de procédure.


    On ne peut que constater que la procédure explicitée dans ce point est un parfait copier/coller de notre article du 15/08/2014 [Lire l'article]. Et oui "the law is the law, mister Bail" ! (La loi est la loi, mister Bail !)




    En bref, ce conseil sera le dernier de 2014, mais pas le moindre ! Foi du Petit Bédouin!  Vous avez un truc de prévu ce lundi soir ? Allez-y nombreux avant l'heure ...




      

    19 novembre 2014

    Remise d'un César à Ouistreham

    Le 14/11/2014, un des membres de la rédaction de LPB en se connectant sur le compte Facebook de notre maire a découvert cette superbe photo. 
    - "Mais collègue qu'est-ce que tu vas faire sur le compte Facebook du maire ?"
    - "Je suis un de ses amis "facebookiens" ...alors je vais voir son actualité pardi !" 
    Passons sur cette discussion qui a eu lieu dans nos bureaux ! Revenons à nos moutons !

    La ville récompensée...




    Donc nous disions, .... ah oui ! La photo de Romain BAIL seul sur la plage de Riva avec une Marianne d'or décernée à la ville en récompense de l'organisation des cérémonies d'anniversaire du 70ème anniversaire du débarquement !  "Ouistreham Riva-Bella reçoit la Marianne d’Or pour l’incroyable implication de la population à la cérémonie et aux festivités !" écrit notre maire.

    Merci Monsieur le maire de nous faire savoir que la ville s'est vue remettre cette distinction après plus d'une année de travail de l'ancienne municipalité et de deux mois de la vôtre. Mais c'est le résultat des urnes et nous le respectons.


    ...pas seulement vous, Monsieur le Maire...  




    Cependant souffrez quelques critiques qui n'ont qu'un but pédagogique pour vous aider à redresser votre image bien dégradée.

    L'implication de la population à la cérémonie avez-vous écrit ? Dans ce cas où sont les bénévoles sur cette photo ? Beaucoup trouvent que vous apparaissez un peu trop sur les photos et y voient une sorte de dilatation de l'ego ! Nous vous le concédons ils ont mauvais esprit. Mais enfin vous et votre écharpe on vous voit partout !

    Quant aux festivités : Rappelez vous...combien d'habitants "ordinaires" ont été invités à la cérémonie ? Qu'avez-vous fait pour eux ?


    ...alors...


    "Ça va comme cela collègue ! Tu en fais trop ! LPB c'est les initiales de "Le Petit Bédouin" et pas de "Le Petit Bail"! Dis-lui plutôt ce que disent les gens ! "

    - "D'accord ! Et bien les ouistrehamais disent " Continuez à vous faire photographier en posant comme un acteur recevant son césar. Profitez en sachant que votre comédie de série B ne fait plus illusion."



    17 novembre 2014

    Quelques mises au point pèle mêle, ou le S.A.V. de LPB

    LPB collecte, rassemble, vérifie et commente des faits sur la commune en contournant de nombreux obstacles ou attaques régulières. Mais là n'est pas le problème ! Parfois nos informations ont été parcellaires car des développements ont suivi. Il est donc nécessaire de vous apporter des informations complémentaires sur certains sujets abordés.  

    Une rentrée scolaire sur fond de népotisme ....  


    Rappelez-vous notre article qui a fait grand bruit sur la mutation de la dite "compagne" de notre maire chéri ! On nous a accusés de mensonges ! Mais plus de 6 000 lecteurs ont relayé l'information ...qu'on se le dise !


    Eh bien nous apprenons que l'affaire de passe-droit relative à la compagne (!?) du Maire de Ouistreham a été mentionnée en comité technique académique du 10/11 et figure dans le compte rendu de nombreux syndicats dont sur celui qui a évoqué le sujet. On peut y lire :

    "Sur l'ineat accordé de manière préférentielle par le Calvados (1er degré), le recteur comprend la colère et l'indignation" de nos collègues. Il peut y avoir des mesures exceptionnelles pour des situations particulières. Le recteur et les IA sont soumis à de multiples pressions. Cette fois-là, il n'a pas pu s'opposer à la demande de passe-droit."

    SUD Education a dénoncé le fait qu'il faille attendre le 15 novembre pour que l'administration reconnaisse enfin qu'il y a eu un passe-droit et qu'on avait traité les délégués du personnel comme des enfants en ne le leur disant pas la vérité dès la Commission Administrative Paritaire Départementale (CAPD) où la mesure a été annoncée.



    Cela confirme donc de manière officielle qu'il y a bien eu passe-droit (contrairement aux allégations de M.Bail...).en vers le communiqué des représentants de SUD Education:
    http://www.sudeducation61.org/2014/11/compte-rendu-du-comite-technique-academique-du-10-novembe-2014.html


    La suite ? Il appartient aux enseignants de se battre contre les injustices. Nous ne sommes qu'un vecteur pour la transparence de l'information mais nous soutiendrons et relaierons leur combat.

    Ma très chère exposition


    Nous vous annoncions que la mairie avait fait réaliser 15 panneaux pour prolonger les festivités liées à la commémoration du 70 ème anniversaire du débarquement, soit un coût total de l'ordre de 7000 € ... sans pose !

    En fait le nombre de ces panneaux a augmenté ! Une surenchère les a fait passer à 26, peut-être 27. La dépense a donc été sous-estimée et nous attendons d'arrache-pied le conseil du 24 novembre pour en connaitre le coût qui, selon nos estimations, devrait atteindre plus de 13 000€ (sans pose) !

    Nous avons ironisé sur l'esthétique ou plutôt l'intérêt de certains panneaux ...mais nos lecteurs sont aussi révulsés par les panneaux, près des écoles en particulier, panneaux qui révèlent un culte de la personnalité ou un ego démesuré. 

    Le défi de d'Yvan Bourgnon

    Nous vous avons également parlé de Yvan POGNON Bourgnon venu quémander 50 000 € pour terminer le défi qu’il s’était fixé : terminer son tour du monde après son échouage au Sri Lanka. Rappelons nous que « La ville met 25 000€ et le club entreprise 25 000 ! » a déclaré Romain Bail tout cela pour une voile qui portera le nom de Ouistreham !

    En dehors de nous, pauvres contribuables impuissants, les entrepreneurs vont donc mettre la main à la poche plus facilement apparemment que pour aider une classe de neige ! Mais ne polémiquons pas ! Néanmoins... faites attention à votre "com" Messieurs ! Elle ne donne pas envie d'y croire ! (adresses fausses, sites peu engageants, vides... dirions-nous même !)   ....

    15 novembre 2014

    Romain met le feu aux écoles.....

    Nous recevons beaucoup de mails de la part des parents d’élèves qui dénoncent la nouvelle politique scolaire de la municipalité. Les témoignages sont nombreux et parfois édifiants. La colère gronde, les parents s’organisent….

    Les classes de neige et autres classes vertes : c’est fini !

    Vendredi dernier les parents des 600 élèves de l’école publique ont reçu un mot des deux associations interlocutrices :



    LPB a déjà publié un article le 15/10/2014 [Lire l'article] pour expliquer l’abandon du projet de classe de neige pour les élèves de l’école Charcot. Les parents s’organisent et une opération de financement solidaire de la sortie scolaire se met en place : « opération boules de neige à Ouistreham ».

    Un appel aux dons est lancé pour que les enfants de Ouistreham puissent bénéficier des classes de découverte comme par le passé. Les entrepreneurs et les commerçants seront-ils aussi généreux que pour Yvan POGNON BOURGNON ?


    Romain Bail le pompier…

    Complètement paniqué par ce courrier, RB décide de réagir dans la précipitation… et invente une parade… Il faut éteindre l’incendie aux écoles ! Alors ce vendredi 14 novembre, il fait distribuer dans les cahiers des 600 enfants sa réponse. Une lettre de plus ! Analysons, décortiquons la, voulez-vous ?

    1 -... La participation financière de la Mairie était de l'ordre de 10% du coût à charge des familles ce qui ne justifie pas que l'abandon du projet soit imputé à la Municipalité.... 
    Certes c'est ce que vous pensez Monsieur le maire ! Mais pour la grande majorité des familles c'est 59 € de plus à verser ! Et cette somme est difficile à mobiliser ! N'oubliez pas que Ouistreham compte de nombreuses familles modestes !  Si le premier magistrat de la commune l'ignore où allons-nous !

    2 - La volonté assumée de l'équipe municipale ...est de favoriser les séjours à l'étranger au sens large, pas uniquement linguistiques, qui permettent de s'approprier dès le plus jeune âge une ouverture à l'Europe et à l'International, là où d'aucuns prônent un repli identitaire fort voire une absence de vision d'avenir !  
    Et vlan ! Traduisons : Tu ne penses pas comme moi villageois ignare... alors tu fais partie des sclérosés repliés sur leur nombril ! Quel cliché stupide et vexant pour les éducateurs et les parents ! Nombre d'enfants de la commune n'ont jamais été à la montagne, n'iront jamais aux sports d'hiver sinon grâce aux classes de neige. Les aider à s'y rendre dans le cadre d'un projet pédagogique est tout aussi louable que de se rendre dans un autre pays européen ! Arrêtez Romain Bail d'imposer votre vision de l'éducation des enfants (vous n'êtes pas ministre de l'éducation !) et surtout ne les mêlez pas à vos ambitions européennes par tous les moyens !  
    De plus il convient d'ajouter, que bien des citoyens ouistrehamais, pourtant ouverts aux échanges internationaux et notoirement aux échanges européens, ne sont pourtant pas de farouches partisans de votre Europe... Le repli identitaire (si tant est qu'il existe ...en tout cas pas à LPB) traduit tout simplement une certaine méfiance à l'égard d'une construction européenne abstraite et jargonnante que vous connaissez si bien Monsieur le Maire ! (voir notre article du 23/10/2014 - Lire l'article)        

    3 - La municipalité veut ouvrir une aide pour les séjours scolaires à tous les ouistrehamais de 6 à 18 ans afin de soutenir plus largement les familles. Cette aide novatrice concerne tous les enfants qu'ils soient scolarisés dans un établissement primaire, un collège ou un lycée public ou privé » 
    Encore une décision prise sans avis du conseil municipal ! Une aide ? Quel montant ? Comment peut-elle être versée ? Comment la trésorerie publique va-t-elle verser une aide à des particuliers ? Qui va instruire les dossiers ? Quels sont les critères d’attribution ? Les collèges et les lycées ne sont-ils pas de la compétence du conseil général et de la région ? Amateurisme dites-vous ? Je vous ai entendus chers lecteurs... ne niez pas ! Avec Monsieur Bail, la mairie bouillonne d'idées sans lendemain. Des idées novatrices ?...non fumeuses. Ce n’est pas grave, ce qui compte pour lui, c’est de répondre tout de suite afin d’éteindre l’incendie…




    Un enseignant écœuré par l’attitude du Maire nous a déposé un mail sur notre blog: « on a été obligé de distribuer sa lettre, nous sommes révoltés… on n’a plus les réponses à nos questions quotidiennes, il n’y a plus de Maire adjoint chargé des écoles, c’est le Maire qui est censé être notre interlocuteur… Quand on connait sa position… Avant, tous les projets pédagogiques étaient aidés, on était motivés… »



    Vite, vite, il faut éteindre le feu Romain….

    La baisse du budget des fournitures:


    La bibliothèque de chaque école disposait d’un budget de 1 000€ pour acheter des livres. En 2014, c’est fini !
    Le budget de fonctionnement de chaque école baisse aussi de 1 000€!

    Bibliothèques scolaires: 1 000€ - 1 000€ - 1 000€....= la coque du bateau de Bourgnon
    Budget de fonctionnement des écoles: 1 000€ - 1 000€ - 1 000€.....= les fauteuils en cuir du bureau du Maire

    Extrait du compte rendu du conseil d’école de Coty:



    Extrait du compte rendu du conseil d’école de Charcot:



    Merci Madame la conseillère municipale chargée des affaires scolaires pour votre force de conviction auprès de notre maire !


    La baisse du budget des achats à la cantine scolaire

    Le budget de la restauration scolaire a été voté en avril 2014. Le nombre d’élèves scolarisés a augmenté cette année, pourtant le budget des achats de denrées alimentaires a baissé sans que le prix de vente des repas n’ait changé. 

    - Budget de la restauration scolaire : - 42 864€ (-13,6%)
    - Achat de viande fraîche : - 9 530€ (- 29,2%)
    - Achat de charcuterie fraîche : - 5 433€ (- 37%)

      Copie du budget voté le 29 avril 2014

      On peut s'interroger sur ce budget ! Pourquoi une telle baisse ? Au profit de quoi ? Et les parents s’inquiètent vraiment de la qualité des plats servis….

      Bref, la colère gronde dans les écoles de Ouistreham, chez les enseignants et chez les parents… Mais qu'ils soient rassurés ! Tous les matins Romain est là, bien visible, pour les accueillir à l'entrée de l'école.  En grande discussion avec le Prince Charles il fournit à nos chères têtes blondes et brunes une synthèse de la presse people et de la presse ultra conservatrice ! Belle formation civique ! A quand le portrait du maire en pied dans les classes ?


      Ouistreham, la ville où il faisait bon vivre…..

      13 novembre 2014

      De Caen à Ouistreham : histoire d'un canal

      Le Petit Bédouin vous invite, selon ses principes, à vous pencher sur l'histoire du canal de Caen à la mer afin de toujours mieux connaitre votre environnement. Ce canal maritime qui débouche à Ouistreham a changé la vie de notre ville. Réclamé pendant des siècles par les commerçants et les industriels il n'a véritablement existé qu'en 1857 pour pallier les difficultés de navigation sur l'Orne. Mais voyons les choses de plus près...


      Contexte géographique : l'Orne de la Baie de Sallenelles à Caen

      Entre Caen et la mer l'Orne atteint un profil plat qui empêche la rivière de repousser, d'une part, les alluvions marines apportées par les marées et, d'autre part, les alluvions fluviales qui se déposent faute de courant suffisant. Cette zone d'estuaire marécageuse entraine une grande variation de la profondeur du lit de la rivière et des difficultés de navigation. A partir de Caen, l'Orne et son affluent l'Odon, forment un réseau complexe avec de nombreux méandres jusqu'à la mer. Ce réseau fluvial se ramifie à travers des sables légers jusqu'à l'embouchure délimitée à l'ouest par les rochers de Lion-sur-mer et, à l'est, par le littoral de Merville-Franceville. La vallée s'élargit donc à son embouchure en un estuaire en forme de croissant autour de la Pointe du Siège.

      La navigation sur l'Orne avant la construction du canal



      L'utilisation de l'Orne pour le commerce du port de Caen est très ancienne et a probablement atteint son apogée au moment de la domination normande en Angleterre. Le transport de la pierre par bateau, des carrières de la plaine de Caen, ouvertes par Guillaume Le Conquérant pour édifier la Tour de Londres et la Cathédrale de Canterbury, a très vraisemblablement suivi ce trajet. Ce réseau maritime fut donc un lieu d'intense trafic, même si, dès le Moyen Age, on relate que des commerçants de Caen soulignaient les difficultés de navigation et réclamaient des améliorations.

      Au XVe siècle le trafic diminue, entre autre, en raison de l'envasement. De nombreuses demandes de travaux, des pétitions se succédèrent pour demander l'amélioration de la navigation de ce tronçon de rivière reliant Caen à la mer. Au XVI et XVII siècles des travaux ont réduit quelques méandres. Des études se suivent et non des moindres avec le projet Vauban en 1679, le projet Lefèvre en 1765...pour améliorer la navigation sur l'Orne.  Mais c'est au XVIII siècle que l'idée du creusement d'un canal latéral à l'Orne nait dans l'esprit de l'ingénieur Cachin. Les projets de Lescaille en 1804 et de Patu en 1811 complètent les études de Cachin.  


      Un canal de Caen à la mer

      Napoléon Ier entérine l'idée d'un canal lors de sa visite à Caen en 1811 convaincu de l'avenir portuaire du site. Mais la chute de l'Empire en retarde l'exécution. C'est donc ultérieurement le projet de l'ingénieur Eustache qui est adopté en 1838. Il prévoit le creusement d'un canal débutant au Bassin Saint-Pierre à Caen. Cet ouvrage suivra la rive gauche de l'Orne et débouchera à Ouistreham à l'est de la Pointe du siège. La profondeur doit atteindre 4 m et la largeur variera entre 12 et 27 m. Deux écluses ponctueront ce tracé : une à l'entrée du canal à Caen et une seconde à Ouistreham. Les travaux nécessiteront de commencer par le creusement d'un nouveau lit pour l'Orne.  

      600 ouvriers travaillèrent sur ce chantier qui a connu cependant des interruptions bien françaises ! manque de crédits, tricherie des entreprises, grèves ! Rien de nouveau sous le soleil de France ! 

      Article de Fulgence Girard paru dans Le Monde illustré n°22, p. 12, le 12/09/1857.


      Impacts économiques du canal     

      C'est très vite un formidable succès entrainant de nouveaux développements : 
      - construction d'une ligne de tramway entre Caen et Ouistreham en 1891 pour le transport de marchandises et de voyageurs;
      - développement du trafic avec la côte occidentale de l'Afrique avec la société navale caennaise ;
      - positionnement du port de Caen au 7ème rang des ports français pour le transport des marchandises grâce  particulièrement au transport du minerai de fer de May-sur-Orne et Saint-André-sur-Orne et plus tard des produits des hauts fourneaux et aciérie; 
      - installation de compagnies anglaises pour développer le tourisme;
      - construction d'une nouvelle écluse en 1903 pour faciliter l'entrée des bateaux de plaisance;
      - utilisation des chemins de hallage comme lieu de promenade pour piétons et cyclistes;
      - construction du phare en 1905;
      - approfondissement du chenal (plus de 6 m ) en 1912; 
      - changement des écluses...

      Les choix économiques faits plus tard au niveau de l'Etat français pénalisent l'activité portuaire : abandon de l'exploitation du minerai de fer normand au profit de celui de Lorraine, fermeture des chantiers navals en 1954 remplacés par la SAVIEM.... Donc jusqu'en 1986 les échanges portent sur les aciers et les céréales pour les exportations tandis que houille, minerai de fer, bois et pétrole sont importés. 

      C'est la liaison transmanche, Ouistreham-Portsmouth, inaugurée le 6 juin 1986 qui revigore le port de Ouistreham (cf article La Brittany et son Paysan Directeur Général du 30/08/2014). Ce développement s'est accompagné d'un élargissement et d'un nouvel approfondissement du chenal. 

      Notons que le long du canal les activités portuaires se maintiennent avec les céréales, le bois, la houille mais les exportations s'effondrent avec la fermeture de la SMN (société métallurgique normande). D'autres activités se sont malgré tout développées : sables, granulats, récupération de déchets industriels...   

      Impacts naturels du canal    


      Le creusement du canal a modifié le littoral : déficit en alimentation sableuse de certains endroits du littoral (Pointe du Siège, Merville-Franceville,..) ou a contrario dépôts importants de sables sur la plage de Riva Bella ou dans le chenal qui doit être dragué régulièrement. 50 000 m3 de sédiments doivent être dragués annuellement entre Caen et la mer !

      Les risques d’inondations constituent la deuxième difficulté liée à ces travaux. Si les crues de l'Orne sont relatées dans l'histoire, celle de 1995 a traumatisé la ville de Ouistreham. Depuis des dispositions ont été prises pour éviter de tels risques. Comptons sur leur efficacité !   

      Pour en savoir plus