28 décembre 2014

Romain Bail, la rétrospective 2014...

Souvenez-vous de Romain Bail en 2014...avec son double visage : Docteur Romain mais aussi Mister Bail ! 

Docteur Romain...


D'abord une campagne électorale de terrain efficace, pleine de promesses et un clip devenu culte...



...suivi d'une élection incontestable avec 54,52% !



Tout le monde veut être sur la photo avec le gendre idéal !

Dans la foulée sont arrivées les cérémonies commémoratives du 6 juin, lesquelles ont entrainé notre nouvel édile dans un tourbillon médiatique propice à un développement immodéré de son égo, ce qui franchement n'a pas été pour lui déplaire.
Reconnaissons qu'il n'en avait pas besoin étant donné le niveau initial du dit égo... Rappelons-nous, à cet égard, son gâteau d'anniversaire où il figure entre la Reine d'Angleterre et Obama ...rien de moins ! ... ou encore cette voiture aux vitres teintées et avec chauffeur louée pour accéder aux cérémonies...

Voilà déjà notre jeune Icare qui s'approche trop du soleil et perd le sens de la mesure !

...Mister Bail


Au début du mandat de Romain Bail nous avions bien repéré des anomalies, des irrégularités, des comportements égocentriques ...mais nous avons attendu un peu pour émettre un jugement. C'est alors que les choses se sont précipitées ! 

Souvenez-vous ...
---> des élus de la majorité qui ne payent pas leurs impôts sur la commune de Ouistreham et donc qui n'étaient pas éligibles ;
---> des frais somptuaires pour le réaménagement complet du bureau de Mister Bail auxquels il faut ajouter des frais de déplacement en Europe et ailleurs, des frais de représentation ou de bouche tout  aussi exorbitants ! N'oublions surtout jamais les frais engagés au moment de la foire de Caen avec 1400 entrées envoyées, un buffet pour 500 personnes commandé à un grand traiteur ;
---> de l'annonce unilatérale, dans la presse, de la volonté du jeune loup de fusionner les communes de Ouistreham, Colleville-Mongomery et Saint Aubin d'Arquenay, et ce, sans avertir les maires de ces communes ;

Il voulait conquérir la côte de nacre...

Souvenez-vous :
---> de l'envoi d'une lettre aux enfants de l'association de danse dénonçant le soi-disant sectarisme de la présidente démissionnaire (après 30 ans d'activité bénévole), au prétexte qu'elle a remercié le maire sortant André Ledran (et non RB) pour 30 ans d'aides inconditionnelles de la mairie à la plus grande association en nombre d'adhérents ;
---> de l'envoi à tous les habitants de courriers municipaux sous la forme d'homélies sirupeuses, de prescriptions moralisatrices et de recommandations infantilisantes ;
---> du changement du nom de la ville (OUISTREHAM en OUISTREHAM RIVA BELLA) sans autorisation, sans avoir fait les démarches légales préalables, sans consultation de la population... ! Une audace qui fait fi de toutes les règles administratives qui s'imposent dans un tel cas. Cela est d'autant plus choquant que l'acte est commis par le premier magistrat de la commune et que cela a donné lieu à l'achat de panneaux illégaux... 

Il a voulu faire un coup médiatique en l'annonçant à la foire de Caen, encore raté...

Souvenez-vous :
---> de la création de 3 postes à la mairie : un chef de cabinet confortablement payé et surtout deux chargées de mission Europe pour un coût global annuel de 198 642 € (postes Europe superfétatoires puisque n'étant pas de la compétence de la commune) ; 
---> de l'aide accordée au skipper Yvan Bourgnon  à hauteur de 50.000 € avant même d'avoir réuni le conseil municipal ;
 ---> d'une "réflexion" sur la démocratie communale qui a abouti à la suppression des conseils municipaux mensuels au profit d'un conseil bimensuel avec limitation drastique du temps de parole de l'opposition ;
---> de la suppression de la subvention aux écoles publiques pour emmener les enfants au ski ;
---> d'une baisse de 10% du budget des écoles primaires mais également une baisse des prestations de la mairie dans les écoles (nettoyage, bibliothèque...) ;
---> de la baisse  du budget nourriture à la cantine des écoles de Ouistreham (- 43 000€) ;

LPB avait reçu des messages de toute la France fin août

Souvenez-vous :
---> du cas de népotisme avéré avec l'affectation de la "compagne" du maire, à l'école de Ouistreham alors qu'elle était en poste dans l'Orne et était bien loin d'avoir l'ancienneté requise; elle est passée devant 38 enseignants révoltés;

ou encore:

---> de la volonté de créer une voie au nom de Léon Gautier sans avoir recueilli l'accord de ce dernier ;
 ---> de la suppression de toute aide à l'organisation du Téléthon sur Ouistreham...donc une première année sans Téléthon sous l'ère Bail ;
 ---> de l'annulation de la distribution de chocolats aux seniors pour Noël ;
---> de la vente du matériel d'éclairage de Noël aux enchères ainsi que de celle d'un nombre important de livres de la bibliothèque entreposés dans les sous-sols de la mairie, entre autre choses.  Tous ces objets ont été vendus sans se poser la question de savoir si c'était des biens susceptibles d'être vendus ou non ;
---> et cerise sur le gâteau... les comptes de campagne déposés par Mister Bail à la Commission Nationale des Comptes de Campagne et du Financement Politique (CNCCFP) ont été rejetés !!! 

Voilà une première année de mandat calamiteuse Mister Bail !
Très sincèrement nous souhaitons que votre carrière s'arrête le plus tôt possible à Ouistreham et nous vous espérons que vous allez trouver rapidement la possibilité d'occuper d'autres estrades sur lesquelles vous pourrez vous livrer à des pitreries cabotines sans conséquences sur la population. 

Et 2015 ?

De toute manière 2015 commence mal puisque à l'occasion des rassemblements citoyens qui ont fait suite aux douloureux évènements de la semaine passées vous avez trouvé le moyen de prendre la parole au micro en fin de parcours alors que tous les autres élus ont gardé le silence.

Jusqu'où ira la chute ?

En conclusion nous aurons l’outrecuidance de penser que nos opinions sont partagées par un nombre croissant de citoyens ouistrehamais.

20 décembre 2014

Les vacances du Petit Bédouin...



C'est noël et la trêve des confiseurs ! Il faut savoir faire une pause ! Alors le Petit Bédouin part en vacances pour deux semaines ... Romain Bail va revivre et pouvoir réfléchir à de nouvelles pirouettes ! Ses adjoints vont peut-être se poser des questions utiles sur le soutien inconditionnel qu'ils accordent à leur chef de file ! On peut rêver à une prise de conscience tardive ! LPB se demande d'ailleurs si c'est cette atmosphère de judiciarisation en cours qui les rendait si sinistres au marché de Noël à la Grange aux Dimes samedi dernier. Un peu comme les décorations de Noël de la ville : sinistres, minimalistes..., même si nous admettons quelques améliorations sous la pression des commerçants. Il faut dire que les dernières décorations achetées plus de 5000€ l'année dernière ont été vendues aux enchères... quelques € ! Nous venons de l'apprendre. Bravo !  

En attendant, LPB part en vacances...
Retour le lundi 5 janvier pour un premier article consacré aux vœux du Petit Bédouin ! Encore beaucoup de révélations, d'annonces avec le même sérieux et la même crédibilité...



En attendant, LPB vous souhaite de bonnes fêtes ! Merci aux lecteurs et amis des 115 000 pages lues en 4 mois à Ouistreham, dans la région, mais aussi au Royaume-Uni, en Belgique et en Allemagne ! Comme c'est bizarre ! Vive l'Europe ! N'oublions pas nos fidèles lecteurs des Etats-Unis. On se gausse un peu partout. On attend les nouvelles de notre cité. Quel succès !


Un conseil à Romain Bail : n'abusez pas de la salade d'avocats au réveillon, de la "baillotine" de volaille ( facile, c'est vrai mais c'est la fatigue !) et surtout des chocolats ... Si une personne du troisième âge vous surprend mangeant des chocolats vous risquez d'être trucidé !





19 décembre 2014

Isabelle en service commandé !


Nous vous annoncions dans notre article "Bail est/et chocolat" [Lire l'article] que le colis composé de chocolats et de friandises destiné à nos aînés et porté à domicile par les élus ou les membres du CCAS, était supprimé par la mairie, cette année, à Ouistreham ! 

 

 Nos suggestions  

Nos textes ayant un certain écho et avec l'ironie qui nous caractérise, nous avions suggéré aux élus en vadrouille en Belgique de revenir avec des chocolats ! Sans croire au père Noël cependant, nous espérions secrètement que le conseil municipal pousserait le Maire à un revirement ! Non, non, non ... pas de pitié pour les plus âgés ! Privés de muguet en mai dernier et privés de chocolats ! Pourtant ce n'était pas très dispendieux ! Cela ne représentait pas grand chose dans le budget comparativement aux frais de réception de de R. Bail, ou à ses frais de transport... Mais à Ouistreham c'est comme ça ! Pas de bras ...pas de chocolat pour reprendre la phrase culte du moment ! Même chose avec Bourgnon ! Pas d'arrivée de chocolats en provenance de la Suisse ! Mais là on attendait rien !




                                         


 La réaction de la mairie


Qu'a fait la mairie face à ce non événement ? Elle a envoyé l'adjointe au maire, en charge des Affaires sociales, au combat ...chez notre confrère Ouest France ! Madame Isabelle Muller de Schongor (IMDS) a donc revêtu son habit de lumière et est allée avec le sourire très vraisemblablement, vendre l'action du maire (il y en a encore qui y croient ! Naïveté ? candeur, ingénuité, bêt...? Non LPB ne veut pas être méchant avant les fêtes ! ). Qu'a-t-elle répondu à la question du journaliste :" Le goûter et le colis de Noël pour les aînés sont-ils prévus ? "

(in OF du 17/12/2014)

La réponse d'IMDS,
droite dans ses chaussures à talons-aiguille, nous a fait rire tant c'est pathétique : "Nous avons préféré, cette année, offrir à tous les Ouistrehamais de plus de 74 ans un repas dansant avec spectacle, au casino, au début du mois d’avril. Quatre dates sont déjà programmées. D’autre part, le CCAS, dont dépend l’Espace seniors Jules-Vicquelin, a organisé mercredi dernier, le repas de Noël pour tous les adhérents."

Mais Isabelle vous n'avez rien compris ! Tout ce que vous annoncez existait déjà chaque année auparavant. En effet la ville organisait toujours un voyage avec repas dansant dans la région : Honfleur, casino de Cabourg, Creully, ou encore quelques fois au casino de Riva Bella. Le bateau de la Brittany a aussi été le théâtre de ces festivités deux années durant ! Un gouter, au début de chaque année, avait également lieu avec animation dansante à la Grange aux Dimes ou au gymnase Legoupil. Et malgré tout... les chocolats n'étaient pas oubliés ! Quant au foyer, dit Espace seniors Jules Vicquelin, il a fait comme chaque année son repas de Noël avec ses adhérents ! 


Vous voyez chère Isabelle, avant c'était "fromage et dessert" et non régime maigre comme maintenant ! Chère amie, il faut vous renseigner ! Il semblerait que jusqu'à présent ce n'était pas vraiment votre univers, vos préoccupations, les petits loisirs simples de nos personnes âgées de Ouistreham...

16 décembre 2014

Église Saint-Samson



Si Riva s'enorgueillit d'avoir une belle plage que dire du bourg avec l'église Saint-Samson ! En effet en son centre se dresse l’église paroissiale Saint-Samson construite avant 1150, sous l’abbatiat de la sixième abbesse de la Trinité de Caen, Jeanne de Coulonces.


Son histoire 




Construite sur l'emplacement d'une église primitive en bois, détruite lors des invasions vikings, elle est sans doute une des plus vastes et belles églises rurales de France témoignant ainsi de l'importance et de la prospérité du bourg durant la période anglo-normande. Cette église dépendait de l'abbaye aux Dames de Caen par donation de Guillaume Le Conquérant et de la Reine Mathilde. Son architecture et ses détails s'apparentent incontestablement à l'Abbaye aux-Dames et à l'Abbaye-aux-Hommes fondées par Guillaume le Conquérant à Caen. Le passage sur la commune de Saint-Samson, évêque de Dol au VIe siècle, explique sa dédicace vers 1180. 



L'église veilla sur le bourg en remplissant au travers des siècles, outre sa vocation religieuse, plusieurs fonctions : fortifiée au XIVe siècle elle joua un rôle de défense, comme en témoignent les canons déposés sur son mur sud, et de protection car le clocher servit aussi de phare et les pilotes surveillaient la mer d'une lucarne aménagée au-dessus de l'abside.

De style roman, le monument a subi des restaurations radicales à la fin du XIXe siècle, ce qui a provoqué une modification sensible de son organisation architecturale et de sa sculpture. Elle fut classée au titre des monuments historiques en 1840. 

Son architecture




La nef à six travées accompagnées de collatéraux est prolongée par un avant-chœur coiffé d’une grosse tour et d'un chœur qui se termine par une abside en hémicycle. Elle présente trois rangées d'arcatures et son porche n'a pas de tympan.



L'intérieur, tout aussi harmonieux et imposant que l'extérieur, conserve encore des statues et un mobilier intéressants ainsi que deux vitraux commémorant la libération de la ville à l'issue de la Seconde Guerre mondiale. 

Au sud de l'église, s'élève le Monument aux Morts, remarquable par la présence du marin et du fantassin, le tout surmonté d'un coq.




Pour en savoir plus


http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=14488_1

Ouistreham Riva Bella, ouvrage collectif, édité par l'OMAC, 1994   

12 décembre 2014

La diagonale du fou !



Dans un reportage diffusé le 9/12/2014 dans le journal de 19H de France 3 Basse-Normandie, Romain BAIL accuse Raphaël CHAUVOIS leader de l'opposition municipale de Ouistreham d'accointance avec les magistrats de la Commission Nationale des Comptes de Campagne et du Financement Politique.


Vidéo sur notre chaîne publique LPB-TV !!!





Une accusation irréfléchie... 

Au-delà de la procédure administrative contraignante dont il fait l'objet actuellement suite à la non-validation de ses comptes de campagne par la Commission Nationale des Comptes de Campagne et du Financement Politique, Romain BAIL s'est fourvoyé dans une accusation non-réfléchie (une nouvelle fois!) envers l'institution judiciaire et plus particulièrement envers les magistrats.

Un rappel sur la composition de la CNCCFP : La Commission Nationale des Comptes de Campagne et du Financement Politique est composée de 9 membres:
  • 3 membres du Conseil d'Etat
  • 3 membres de la Cour des comptes
  • 3 membres de la Cour de cassation
Et en voyant les CV, les titres et les fonctions exercées par ces membres (Lien), comme diraient nos chers ados .... "C'est du lourd, mon gars !". 

D'autre part pour permettre à cette commission d'assurer ses missions de contrôle des comptes de campagne, la commission fait appel à des rapporteurs essentiellement des fonctionnaires assermentés et des magistrats en activité ou à la retraite.

Il y a fort à penser que Romain BAIL, telle une bête acculée, n'a pas pris la mesure de ses propos repris et diffusés dans un journal télévisé, certes régional mais de grande écoute, tout en ignorant de façon juvénile les conséquences judiciaires éventuelles. Penser et dire que Raphael Chauvois peut influencer, voire passer des accords, avec les membres d'une commission comme celle-ci relève en effet de la diffamation et de la paranoïa pour l'auteur de tels propos.

Comme commencent à le dire haut et fort certains conseillers et maires adjoints de la majorité : " Ingérable le maire !"

...et des mensonges qui s'enchaînent...


Article paru dans Ouest France, édition du 10 décembre

Dans le journal Ouest France, Romain Bail continue à nier l'évidence ! On peut y lire: "...quand il a appris par la presse, vendredi, le rejet de ses comptes de campagne après dénonciation calomnieuse de M. Chauvois, élu de l'opposition..."

Et si on précisait le fonctionnement de la commission (http://www.cnccfp.fr/) ?

1 - Les élections ont eu lieu les 23 et 30 mars 2014.
2 - Les candidats ont eu 1 mois pour déposer les comptes de campagne donc avant le 1 mai 2014.
3 - La commission a étudié les comptes et échangé avec les candidats.
4 - Si un tiers dépose des éléments, des pièces, concernant un compte de campagne, le candidat est contacté et doit se justifier. C'est ce que l'on appelle la procédure contradictoire. Ce fut le cas pour Romain Bail, quand il a reçu de la commission des pièces envoyées par un tiers cet été. Il a pu alors se justifier ou contester.
5 - La commission s'est réunie le 24 novembre et a prononcé le rejet des comptes.
6 - Tous les candidats ont reçu un courrier recommandé les informant de l'avis de la commission le jeudi 27 novembre. Romain Bail connaît donc le rejet de ses comptes depuis cette date...

Il n'y a pas de dénonciation calomnieuse mais des pièces envoyées à la commission qui a décidé de les retenir ou non... Le rejet est le fruit de l'enquête contradictoire avec Romain Bail...



Prochain épisode, ce sera le coup de maître échiquéen .... la diagonale du fou avec comme annonce attendue ...


10 décembre 2014

La fuite en avant

La leçon de démocratie


Alors que notre Maire partait, serein, loin de ses ennuis judiciaires, il a fait distribuer une nouvelle lettre mémorable pour nous apprendre la démocratie !  Sortie d'un "Que sais-je ?" n'est-il pas ? ...Il a oublié que sa crédibilité est tombée très, très bas et son équipe avec lui ! Et cette troisième leçon venant d'un maire dont les comptes sont rejetés pour tricherie et qui risque l'inéligibilité... ce n'est pas sérieux... c'est pathétique !














Le conseil municipal


Ce courrier, distribué aux 9 000 habitants, faisant référence à Tocqueville, (un peu de culture ne peut pas nuire !)  rappelle en premier lieu le fonctionnement des institutions municipales dans les villes d'environ 10 000 habitants : un conseil municipal, des maires adjoints, des conseillers municipaux, des commissions municipales...

Rien de nouveau sous le soleil direz-vous ? En effet c'est le mode de fonctionnement de tout conseil municipal qui se respecte ! Sauf que le fonctionnement du conseil municipal de l'ère Bail est loin d'être aussi idylique ! Rappelez-vous le règlement intérieur voté au cours du conseil municipal de septembre pour museler l'opposition ! Rappelez-vous les décisions unilatérales du Maire concernant les subsides versées à Bourgnon et ratifiées ensuite par le Conseil ! Rappelez-vous le changement du nom de la commune décidé sans en référer au conseil et sans accord des habitants sinon de quelques uns ! (Interrogez les gens du bourg et vous serez édifiés !) ...

Puisque Tocqueville est évoqué dans cette lettre rappelons au maire que ce théoricien qui a étudié la démocratie américaine précise que cette démocratie comporte un risque, celui d'une toute-puissance de la majorité capable d'être oppressive à l'égard de la minorité qui a tort puisqu'elle est minoritaire. Cette puissance de la majorité et l'absence de recul critique ouvrent la voie au danger majeur : le despotisme. Despotisme avez-vous dit ? Relisez nos articles ! 

La création d'un conseil des sages



Et puis, une nouvelle idée : la création d'un conseil des sages (idée de Kofi Yamgnane, ancien Secrétaire d'État, ancien Maire de Saint Coulitz et ancien Vice-Président du Conseil Général du Finistère, homme de gauche !) ...ou assemblée de retraités ! LPB connaît des retraités qui aimeraient être des médiateurs de la commune, donner un sens solidaire et citoyen à leur vie par la mise à disposition de compétences, de temps, d'écoute et de tolérance ! Mais dans ce contexte ... passez votre chemin citoyens retraités !

Évitez la récupération doucereuse d'une municipalité exsangue à cause de son leader aux actions inqualifiables mais qui seront qualifiées par le tribunal administratif.

En ce moment, Romain Bail n'a pas besoin d'un conseil des sages, mais d'un conseil juridique !

Des conseils de quartiers, une maison des projets...


Des Conseils des quartiers ! C'est le grand déballage ! Rappelons que les conseils de quartiers existent obligatoirement dans les communes de plus de 80 000 habitants et que leur création est facultative dans les communes de 20 000 à 80 000 habitants ! Si l'idée peut être intéressante, là aussi, son improvisation et les premières leçons données par cette municipalité ne prédisposent pas à s'impliquer. Il faut occuper le terrain pour éviter que les démêlées judiciaires ne soit omniprésentes.

La maison des projets et des associations ! Youpi ! Génial on aura un endroit pour venir se plaindre de la façon dont les associations sont traitées ...! hi hi hi !

 
Bref, Romain BAIL est allé au congrès des maires de France et a piqué toutes les idées des autres municipalités, mais elles, ces municipalités, elles ne courent généralement qu'un lièvre à la fois ! Elles ne font pas n'importe quoi ! C'est un vent de panique qui anime nos édiles ouistrehamais. Foncer, foncer pour oublier qu'on est poursuivi...

08 décembre 2014

Bail est/et chocolat !


Romain Bail en Belgique  

Romain Bail est parti de Ouistreham depuis jeudi 4 décembre. Il devait d'abord participer au 70e anniversaire de la libération de la ville de l'Hôpital dans le département de la Moselle, patrie de Lofi. Oui, oui ! Puis, notre Romain s'est rendu en Belgique à Braine l'Alleud, la commune jumelée avec Ouistreham avec son fan club.

Un peu de détente pour notre Maire et quelques membres de l'équipe municipale, bien loin des procédures administratives françaises. Juste le temps, entre quelques visites, de répondre aux questions des journalistes sur le rejet des comptes de campagne... juste un petit détail pendant ce week-end de détente, un contretemps en somme ...!




Pendant ce temps à Ouistreham


Pendant ce temps à Ouistreham, les langues se délient, beaucoup de questions sont posées sur le marché, dans les cafés et de nombreuses inquiétudes se manifestent :

- "Pourquoi, il n'y a pas de Téléthon ce samedi?"
- "T'as vu au judo, ils ont essayé de récolter un peu d'argent pour le Téléthon samedi après-midi?"
- "Il va être condamné, c'est dans le Ouest-France?"
- "Il n'est pas là, il est parti en Belgique ! il veut conquérir l'Europe, il se prend pour Napoléon..."
- "Nous n'aurons pas nos chocolats cette année ! Mais pourquoi ?  L'argent est parti dans le bateau, ça ne va plus à Ouistreham..."
- "Il y a une convention d'extradition entre la Belgique et la France si toutefois Romain Bail décidait de ne pas rentrer pour échapper à la justice ?"

Il était facile d'entendre les critiques et les plaintes ce samedi dans la cité balnéaire...Entre soulagement et colère ... les illusions tombent.

Des chocolats belges pour nos aînés?


Depuis des dizaines années, comme dans la plupart des communes, les personnes de plus de 72 ans recevaient un colis cadeau composé de chocolats et de friandises. Ils étaient portés à domicile par les élus ou les membres du CCAS. C'est en effet le Centre communal d'action sociale (CCAS) qui finançait cette opération au nom de la solidarité inter générationnelle.

Cette année, ce geste de sympathie est supprimé dans notre cité ! Il est vrai qu'il faut bien se serrer la ceinture, y compris sur le dos de nos aînés ! Il n'y a pas de raison que seules les associations, ou les écoles, ou le Téléthon, ou la bibliothèque etc....fassent les frais des économies de notre municipalité méritante ! NON ? Vous ne pensez pas que ce n'est que justice (zut... LPB ne voulait pas parler de justice !) ? En récompense de cette ascèse de chocolats, nos aînés  pourront venir voir le bateau de Bourgnon, s'il arrive un jour à Ouistreham ! Ils pourront aussi admirer le bureau du Maire, rêver de projets européens... et puis, zut ! ils peuvent aussi admirer tous les jours les 27 panneaux de l'exposition sur le 70 eme anniversaire du débarquement ! C'est aussi bien que de manger des chocolats ... et meilleur pour leur santé ! Na !

Mais ne désespérons pas... C'est bientôt Noël.... Il y a probablement une solution ! En effet les élus vont peut-être rapporter des chocolats belges de leur périple en Belgique. Et Yvan Bourgnon, le copain du Maire, il est suisse, il achètera peut-être aussi des chocolats suisses....! On peut toujours rêver et, à Ouistreham, on en a besoin en ce moment, de rêver !

Mais beaucoup commencent à voir la lumière au bout du tunnel ! 


06 décembre 2014

Vers de nouvelles élections à Ouistreham ?

Les comptes de campagne déposés par Romain Bail à la Commission Nationale des Comptes de Campagne et du Financement Politique (CNCCFP) ont été rejetés. Le Tribunal administratif de Caen a obligatoirement été saisi.

Crédit photo: Tendance Ouest
La procédure


Pour les villes de plus de 9 000 habitants, chaque candidat aux élections municipales doit ouvrir un compte de campagne. Il s'agit d'un compte bancaire au nom du mandataire financier de la liste déposée en Préfecture. Toutes les recettes et toutes les dépenses liées à la campagne doivent être effectuées avec ce compte. Ces dépenses comprennent : publications (tracts, site internet), timbres, réceptions, amortissement du matériel informatique, téléphones portables, locaux de campagne, ...

Cette réglementation a été mise en place depuis des années pour éviter les dérives dans le financement des campagnes.

Pour Ouistreham, les dépenses liées  à la campagne ne peuvent dépasser 19 852 €.

Ainsi après chaque élection, les candidats sont tenus d'envoyer à la CNCCFP, l'état précis des recettes et des dépenses. Après validation, l’État rembourse la moitié du plafond des dépenses autorisées.

Instruction des comptes de Campagne


La commission a alors 6 mois pour vérifier les comptes de campagne. Ces derniers sont soit validés, soit réformés (non prise en compte de certaines dépenses) soit rejetés.

Le site de la CNCCFP présente les motifs d'un rejet ( http://www.cnccfp.fr/ ):
 
- absence d'expert comptable,
- absence de l'attestation du mandataire financier pour les comptes ne présentant ni dépenses ni recettes,
- absence d'ouverture, par le mandataire financier, d'un compte bancaire spécifique à la campagne,
- paiements directs du candidat hors mandataire financier,
- absence de pièces justificatives ou grave insuffisance de pièces justificatives,
- déficit à la date de dépôt du compte,
- dépenses significatives omises,
- dépenses significatives non acquittées à la date du dépôt du compte,
- don de personne physique supérieur au montant légalement fixé,
- don reçu sans passer par l'intermédiaire du mandataire financier,
- dépassement de plafond,
- incompatibilité mandataire-financier,
- dons de personnes morales y compris sections de partis ou apports partis non reconnus.



L'article L118-4 du code électoral, créé par
LOI n°2011-412 du 14 avril 2011 - art. 17 précise:
"Saisi d'une contestation formée contre l'élection, le juge de l'élection peut déclarer inéligible, pour une durée maximale de trois ans, le candidat qui a accompli des manœuvres frauduleuses ayant eu pour objet ou pour effet de porter atteinte à la sincérité du scrutin.

Si le juge de l'élection a déclaré inéligible un candidat proclamé élu, il annule son élection."

A Ouistreham, les comptes de campagne pour l'élection municipale de mars 2014 de Messieurs Lejoncour, Ledran et Desloques ont été validés.


Les conséquences du rejet

 

Quand un compte de campagne est rejeté par la commission, le juge de l'élection est saisi. Le candidat est quasi systématiquement condamné à une peine de 1 à 3 ans d'inéligibilité.

Concrètement, si Romain Bail est condamné, il ne sera pas remboursé de ses frais, et sera démissionné de tous ses mandats électoraux...

Souvenez vous, Ouistrehamaises, Ouistrehamais, des affiches de sa campagne remaniées par un plaisantin. Prémonitoires ? Attendons le verdict du tribunal administratif pour le dire.  






04 décembre 2014

Bourgnon, pognon, dindons... !

Dans son article du 2/11/2014 [Lire l'article], LPB vous révélait le délire de Romain BAIL qui, sur un coup de tête, décidait de façon unilatérale de prendre 25.000 € dans la caisse de la commune pour financer la reconstruction du bateau de Yvan BOURGNON skipper suisse ! Pas de TELETHON organisé par la ville de Ouistreham, priorité au BOURGNONTHON !


Le conseil municipal et le BOURGNONTHON


Yvan Bourgnon : un clown ?
( Page perso FACEBOOK)

Mais cela ne suffit pas à notre maire "bling-bling". Il réitère en replongeant dans la caisse de la commune pour ajouter 25.000 € dans l'organisation de "l’événementiel" (comme on dit constamment maintenant dans la ville) et encore 25.000 € pour cautionner l'engagement potentiel du "Club Entreprises Ouistreham".

Résumé de cette opération de communication délirante :

25.000 € + 25.000 + 25.000 € = 75.000 €

Eh oui ! Le maire de Ouistreham, il est comme ça ! Quand il aime une grande cause, il ne compte pas ! 

Lors du Conseil municipal du 24/11/2014, le maire et ses deux fidèles adjoints, MM FRICOUT et POILPOT, appuyés par les propos déjantés de Mme Lise NICOLE, ont vendu ce projet comme étant une opération susceptible d'amener des retombées économiques insoupçonnées sur la ville. C'est de l'investissement intelligent ont-ils claironné contrairement à La Rochelle ou d'autres villes ! Ne peuvent comprendre que ceux qui ont l'intelligence et la mentalité d'investisseurs "chevronnés" et de néo-politiciens "avertis" ! A la casse les bédouins "sans-dents" ! Au mieux prosternez-vous devant "le petit prince de Bella-AIr" ! Ben oui ! C'est comme ça que ça se passe maintenant à Ouistreham !



Un vote a suivi les débats pour entériner la décision grandiose d'aider si généreusement le bourgnonthon ! Ce vote des membres de la majorité du Conseil municipal (+ 1 abstention d'un membre (?!) de la minorité ou de l'opposition comme il vous en plaira) a donc permis au maire de signer une convention déjà souscrite avec le skipper suisse obligeant celui-ci, entre autre, à venir "s'échouer" sur les plages de Riva ou de la Pointe du Siège. Ben oui ! Il l'a déjà fait sur les plages du SRI LANKA donc il faut envisager cette possibilité !


Une proposition d'aide à la navigation 


L'échouage sur notre plage est prévu en mai/juin 2015 ! Ben oui ! Cela dépend du vent ...mais, surtout, n'ayant pas de GPS, le skipper suisse devra naviguer au sextant et à la carte. Et là ...gros problème de carte ! Ben oui puisque Ouistreham-Riva Bella n'existe pas, il risque de tourner en rond le bougre ! Un conseil de bédouin averti à Yvan... : "en arrivant au large de la côte de Nacre, si tu vois un bateau de la Brittany Ferries ...mets-toi dans son sillage en espérant, bien sur, que celui-ci soit dans le sens Portsmouth-Ouistreham sinon, catastrophe pour un suisse,...tu risques d'arriver en retard !" 

La reconnaissance d' Yvan ?


LPB, toujours avec son sens du devoir dans le suivi de ses dossiers, est allé faire un petit tour sur la page FACEBOOK d'Yvan BOURGNON (https://www.facebook.com/yvan.bourgnon). Ceci vous prouve que LPB, adepte de l'efficience, ne reste pas bloqué 24 h/24 sur la page de Romain BAIL ! Le journal peut ouvrir plusieurs pages en même temps (raccourci clavier pour "Les Nuls" : CRTL+N) !

Que pouvons-nous voir sur cette page FACEBOOK ? Vous pensez sans doute trouver :
1- "Yvan BOURGON remercie Romain BAIL pour son geste généreux à l'égard d'un pauvre navigateur malheureux" ? Rien du tout. (Waouh..... l'ingrat !)
2- "Yvan BOURGNON fait l'éloge et/ou remercie la ville de Ouistreham" ? Rien ! Pas une ligne !
3- "Yvan BOURGNON a au moins mis une photo de Ouistreham ou le nouveau futur logo de la ville de Ouistreham" (encore des dépenses à prévoir pour la ville pour échapper à toute  image symbolisant 30 ans de municipalité André Ledran !) ? Rien ! Rien ! Rien !
4- "Yvan BOURGNON a .........

On arrête là, vous pouvez chercher on ne trouve rien, même pas une once de quelque chose de normand ! Enfin ce n'est pas grave pour les relations entre Ouistreham et l'Union européenne si chères (dans les deux sens du terme) à RB puisque la Suisse n'est pas dans l'Union ! Dormez chargées de mission ! On ne vous réveillera pas pour trouver des solutions à la crise diplomatique ! 

Cependant sur le site http://www.fosburit.com/projets/projet/yvan-bourgnon-derniere-ligne-droite-autour-du-monde/  on apprend que 329 contributeurs ont versé 42 700 € pour aider Bourgnon. Parmi ces contributeurs aucun membre du conseil municipal de Ouistreham pourtant admirateurs du héros ! On ne prend que sur les deniers publics !

Questions de bédouins 


LPB pose alors des questions :
  • Peut-être que l'attaché-case rempli de billets n'est pas encore arrivé dans le canton de Fribourg, siège de la SARL d'Yvan BOURGNON ?
  • Robert PUJOL " notre Bobby" a sans doute perdu le chéquier ou les références du compte numéroté de la banque suisse ?
  • Yvan BOURGNON ne respecte pas les conditions de la convention ?
  • Nous sommes peut-être au début d'une saga politico-financière ?

Le service investigation de LPB et nos reporters sont déjà à la tâche !

02 décembre 2014

Abandon de la médiathèque



LBP n'aurait pas dit mieux !


Source : Ouest-France



  De l'intérêt de la médiathèque...



Les effectifs des lecteurs à Ouistreham sont passés de 863 familles (et non pas lecteurs comme se plait à le dire notre maire) en 2011 à 1063 familles en 2012 soit une augmentation de près d'un quart ! La surface totale de l’équipement de lecture publique est actuellement de 160 m2. Les préconisations de l’Etat étant de 0,07 m2 par habitant, la bibliothèque de Ouistreham devrait représenter une surface totale de 664 M2. Le manque d’espace est un frein au fonctionnement des services proposés par la bibliothèque, notamment en ce qui concerne le secteur multimédia, les animations pour la petite enfance et l’accueil des classes. Le manque de rayonnage a un impact sur l’accroissement des collections, sur le développement des animations culturelles et l’accueil des groupes. Les secteurs dit de convivialité et de détente sont inexistants ce qui a un impact sur l’attractivité, en particulier, de la lecture des revues, presse et magazines. 

La demande d’espace de consultation, de détente fait partie des attentes du public. La bibliothèque est un centre de ressources mais mais aussi un lieu de vie et de rencontre, où l’on vient flâner dans les rayonnages, lire des magazines, écouter de la musique, visionner des DVD documentaires, consulter Internet, lire la presse, se retrouver.


Le projet de bibliothèque/médiathèque, en plein cœur du bourg au CSC, n’était pas simplement la maison du livre, de l’image et du son, elle constituait également :
- un lieu de convivialité, un lieu de sociabilité,
- un lieu d’apprentissage tout au long de la vie,
- une agora de l’échange intellectuel et artistique,
- un espace de création et de diffusion de la pensée,
- un lieu de mémoire,
comme le prévoyait le projet scientifique étudié par un groupe d'habitants et utilisateurs de la bibliothèque.

  Un refus névrotique de Romain Bail 


RB refuse tout projet venant de l'ancienne municipalité même si c'est une solution rationnelle et beaucoup plus économique ! Pourquoi dépenser 312 000€ comme le précise l'article alors que l'on peut dépenser 700 000€ pour la maison des associations à laquelle il faudra adjoindre l'extension de la bibliothèque, nouveau projet fumeux  et irréfléchi !  

Allez lire les articles de Ouest-France sur le développement de la médiathèque de Colleville-Montgomery et vous comprendrez ce que perd Ouistreham avec le refus obstiné et stupide du maire
http://www.ouest-france.fr/la-saison-de-lecture-ete-lancee-la-mediatheque-2909615 

Voilà un professeur, Romain Bail, qui ne sait pas compter les deniers de la ville et pour qui la culture n'a aucun sens.

30 novembre 2014

Le prince de Bella Air ...


Suite à un message d'un de nos fidèles lecteurs, nous sommes partis surfer sur la page FACEBBOK de notre cher maire. Dans ses livres déclarés être lus, nous pouvons trouver "Le prince", de Machiavel (Lien: https://www.facebook.com/romain.bail.9/likes_section_books)




Comme nous l'a écrit notre cher lecteur, quand on connait ce livre on peut aisément faire le parallèle avec notre cher maire. Toutefois, LPB vous laisse en juger par vous-même en découvrant la synopsie de cet ouvrage écrite par Paul Klein.



"Dédié à Laurent de Médicis, Le Prince est une oeuvre nourrie par l'expérience d'ambassadeur de son auteur. Machiavel y définit les fins du gouvernement : sur le plan extérieur, maintenir à tout prix son emprise sur les territoires conquis ; sur le plan intérieur, se donner les moyens de rester au pouvoir. 

Parce que les hommes sont égoïstes, le prince n'est pas tenu d'être moral. Il doit être craint en évitant de se faire haïr par le peuple. La réduction de Machiavel au machiavélisme est cependant trop simpliste. On peut même lire Le Prince comme une des premières oeuvres de science politique, l'auteur ne cherchant qu'à décrire les mécanismes du pouvoir, à la manière du physicien qui détermine les lois de la gravitation. 

Rousseau ou encore Spinoza ont même pensé que Le Prince s'adressait en vérité au peuple pour l'avertir des stratégies utilisées par les tyrans. Oeuvre géniale dans son ambiguïté, Le Prince peut donc être lu soit comme un traité de gouvernement à l'usage du despote, soit comme un ouvrage de science, voire comme une critique déguisée du despotisme." -- Paul Klein


Chacun se fera une idée de sa façon de comprendre ce texte...

27 novembre 2014

Souvent maire varie, Bien fol qui s'y fie !



Souvent Maire varie,

Bien fol est qui s’y fie.



Le Petit Bédouin ose, amis lecteurs, vous révéler que ses textes ont de l'influence sur les décisions du maire ! Vous n'osez pas y croire ? Eh bien dussions-nous avoir des chevilles enflées ...oui nous avons de l'influence sur l’édile ! N'en déduisez pas que toute personne rencontrée dans la ville et avec des chevilles un peu fortes appartient à notre rédaction ! Ce serait aller trop loin ! Quelques exemples demandez-vous ? Au hasard...

 Le Cabieu

La rénovation de la toiture du Cabieu avait été votée par l'ancienne municipalité et refusée par notre édile. 
"2014ST02 CINEMA «LE CABIEU» REFECTION DE LA TOITURE/CHARPENTE ET TRAITEMENT DES FAÇADES : au regard des devis des offres reçues, le marché de travaux a été déclaré sans suite pour des motifs d’ordre budgétaires. Une nouvelle procédure sera lancée ultérieurement."  (conseil municipal du 22 septembre 2014).

Dans un article sur le Cabieu rédigé après ce conseil mais publié le 19 octobre,  LPB avait abordé ce sujet. Qu'advint-il ? "Ici, la Ville construit votre Avenir" ...en rénovant le cinéma ! Panneau érigé en témoignage de la décision ? Enfin... espérons le ! Youpi !




Le Téléthon


Tous les employés de la ville savaient depuis des semaines, surtout évidemment ceux affectés à l'événementiel que le téléthon n'aurait pas lieu. Cela leur a été dit officiellement. Certains de nos lecteurs, nous avaient confirmé l'information depuis plusieurs semaines. Nombre d'associations en colère sont en train de s'organiser pour faire face à ce refus et préparer, seules, quelques manifestations. On recherche en effet des barnum, des sono, ...

Nous avons sorti l'article du 9 novembre !  Conséquence ? Romain Bail annonce sur le mur facebook d'un ouistrehamrivabellais de renom, très écouté et lu, que l'information est fausse ! Que le téléthon aurait lieu ! Tordu direz-vous (hi hi !) ? Ce téléthon avec ou sans le personnel et les infrastructures de la mairie ? Sans évidemment ! Trop cher pour Lise ...On regrette de l'avoir retrouvée celle là ! Elle et les autres préfèrent le Bourgnonthon ! Moins efficace pour la recherche certes ! 


Le conseil municipal



LPB, vous le savez a souvent persiflé sur le Conseil municipal muet comme une carpe écoutant religieusement son maire. Eh bien voici qu'une révolution de palais a eu lieu au dernier conseil ! En effet nous vous confirmons que les conseillers ont une langue ! Ils ont eu droit à la parole ! A tour de rôle ! Qui pour défendre le refus de la mairie de contribuer au téléthon voir ci-dessus ! Qui les conventions et contrats divers ! Qui les activités scolaires ! ...Chacun, à son tour, a présenté ou lu un point au conseil ! Trop maîtrisé, trop lissé, trop récité, trop ...! Mais enfin ils ont parlé ! Ah LPB ...trop fort !  


Nous aurions pu parler aussi du jeu du chat et de la souris avec la promenade Léon Gautier et de bien d'autres choses comme la Journée des Oubliés des Vacances ...mais...

...en conclusion

Si vous voulez obtenir une manifestation faites savoir par LPB qu'elle est refusée par notre maire ! Il démentira peut-être et fera en sorte qu'elle existe. C'est le sujet de conversation préféré de notre édile  dans les réunions, rencontres, salons et autres lieux publics : souligner que LPB raconte n'importe quoi et le prouver par une volte face. 

25 novembre 2014

Le phare, emblème de Ouistreham !

Nous vous proposons une nouvelle découverte de notre cité, le phare si caractéristique, véritable emblème de la ville, et, plus modestement, emblème de LPB !



Sa situation





Sur la rive est du canal le phare signale l'entrée de l'estuaire de l'Orne et donc les atterrages du port de Caen-Ouistreham. Il domine, à l'est, la réserve naturelle de la pointe du Siège donc au cœur de l'estuaire de l'Orne et à l'ouest l'ensemble de la ville de Ouistreham. Visible à 16 milles marins il indique les dangereux rochers des Essarts montrant la direction aux marins. 

Sa construction




L'histoire de ce phare de Ouistreham est un prolongement de celle du canal que nous avons décrite quelques semaines auparavant. Phare à terre, cylindrique, mesurant 38 m de haut, fabriqué en granite et peint en rouge et blanc, il fut mis en service en 1905. Il a remplacé un premier phare qui existait depuis 1886. C'était alors une tour carrée de 13 m de haut. 


Description de sa mise en service en septembre 1905 : "Le nouveau phare à feu fixe d'horizon blanc a été mis en service dimanche dernier. Le foyer est à 35 m. 40 au dessus du sol. L'appareil lenticulaire de 0 m. 30 de distance focale, éclairé à l'incandescence par la vapeur du pétrole, a une puissance lumineuse de 700 becs Carcel et peut atteindre un rayon de 16 milles." (in : http://villesducalvados.free.fr/01ouistreham1.html)


Aujourd'hui grâce à ses 171 marches en granite bleu de Vire, on accède à l'optique, une lampe halogène de 650 W derrière une demi-lentille de Fresnel. La partie haute est peinte en rouge en écho aux balises latérales bâbord puisqu'il est implanté sur la gauche du chenal quand on entre au port. 

Au cours de l'été 2005, à l'occasion de son centenaire, un jeu de lumière a été installé. Ces lumières éclairent la base de l'édifice, et permettent aux Ouistrehamais, en fonction de la couleur, de savoir si la mer est montante ou descendante : il est bleu lors de la marée montante, blanc le reste du temps. 



Notre phare a été construit à côté d'une usine hydraulique, fonctionnant à l'époque et toujours visible de nos jours. Seule la cheminée de brique a été détruite. 







source : http://villesducalvados.free.fr/01ouistreham1.html

Son fonctionnement


Gardien de l'estuaire de l'Orne, le phare est à occultation : trois secondes de lumière blanche sont suivies d'une seconde d'obscurité montrant la direction aux marins. Il a une portée de 16 milles. Ce phare est automatisé, mais la présence d’un gardien rend sa visite possible. 
Notons que le phare de Ver-sur-Mer est contrôlé depuis Ouistreham.




source : http://villesducalvados.free.fr/01ouistreham1.html